Conseil Général : les bacheliers « mentions très bien » à l’honneur

L’élite des terminales était conviée ce mercredi à la remise des prix aux diplômés du Baccalauréat par le Conseil Général des Alpes-Maritimes. Eric Ciotti, son président, a félicité et gratifié les 766 élèves ayant obtenu la mention « très bien ».

Vendredi dernier à 10 heures, plus de 680 000 étudiants de terminale étaient fixé sur leur sort : diplôme, rattrapage ou redoublement. Cinq jours après, le Conseil Général des Alpes-Maritimes a décidé d’inviter l’excellence du département, les bacheliers qui ont obtenu la mention « très bien ».

En cette année 2014, ils sont 766, toutes filières confondues, à décrocher la plus belle des mentions contre 722 en 2013, soit une hausse de 5%. En général, le chiffre est de 677 alors que pour les technologiques ils sont 43 et en filière professionnelle, le nombre grimpe à 46. « Le Conseil Général est fier de votre travail. On ne réussit jamais seul. C’est pourquoi je veux saluer vos familles, votre entourage sans oublier les chefs d’établissements et le corps professoral. » souligne Eric Ciotti, président du Conseil Général des Alpes-Maritimes.

Pour l’occasion, chaque étudiant qui a décroché le « Graal » recevra dans les prochains jours un chèque de 200€ de la part du Conseil Général. Deux lycéennes ont eu l’honneur de monter sur le podium pour recevoir une médaille des mains de Eric Ciotti : Victoire Bonaud, 16 ans est la plus jeune bachelière du département à obtenir la mention bien et Cristina Coltofeanu, 38 ans, est quant à elle la plus âgée. La palme de l’établissement qui concentre le plus grand nombre de mentions très bien revient au Lycée International de Valbonne avec 91 élèves en haut de l’affiche. « Une nouvelle voie s’ouvre devant vous.

Continuez votre travail et votre engagement au quotidien. » a conclu le président du Conseil Général avant de diriger les nombreux invités vers le buffet installé dans les jardins du Centre Administratif.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message