"Construisons ensemble les Moulins de demain !" Un slogan ? Non, un programme !

Hier soir au collège Jules Romain était organisé une réunion publique sur le thème du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU) du quartier des Moulins, en présence de Dominique Estrosi Sassone, Présidente de la Commission Logement au Conseil Métropolitain.

Ces derniers mois, habitants, membres du conseil citoyen, acteurs associatifs, commerçants et actifs du quartier des Moulins ont participé à des ateliers d’élaboration du nouveau projet de renouvellement urbain. Ces moments de débats et d’échanges ont été l’occasion pour les participants d’exprimer leurs besoins et leurs attentes en termes de création de logements, de nouveaux espaces et équipements publics, de redynamisation commerciale…

La Métropole Nice Côte d’Azur, à l’écoute de leurs propositions, a élaboré plusieurs scénarios de réaménagement dans le cadre du NPRU qui étaient présentés hier à partir de 18h dans la salle polyvalente du collège Jules Romain, pleine à craquer pour l’occasion.

"Notre objectif, à travers ce Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU), est de poursuivre la transformation de ce quartier qui bénéficie depuis 2010 d’une opération de rénovation d’envergure" a déclaré Dominique Estrosi Sassone.

Plus de 200 millions d’euros ont été investis par la Métropole Nice Côte d’Azur et ses partenaires pour désenclaver le quartier des Moulins et l’intégrer à la dynamique urbaine de développement de l’Eco-Vallée (création de l’axe Ouest-Est de tramway, réalisation de voies nouvelles, création de places, construction de logements sociaux et mixtes, ouverture et revitalisation de commerces, promotion de l’emploi…).

"Ce programme mis en place a permis de produire une étude urbaine de qualité et de continuer le NPRU" a ajouté Dominique Estrosi Sassone.

Plusieurs propositions en sont ressortis : la volonté de générer du flux et du mouvement dans le quartier, en l’ouvrant encore un peu plus.

Une liste a été établie :

Le besoin d’un lieu pouvant témoigner de cette ouverture. Favoriser l’apparition de services et de commerces de proximités. Aménager et améliorer la qualité des espaces publics (comme sur la Placette Arcs en Ciel). Favoriser la sécurité, notamment par l’intermédiaire de caméras de vidéo surveillance (place des Amarylis).

Densifier le périmètre de l’axe Martin Luther King jusqu’à l’Avenue de la Méditerranée. Certains ont même évoqué le retour d’une bijouterie dans le quartier, créant un fou rire général dans la salle.

Le Stadium du quartier fera lui aussi peau neuve, avec apparition de tribunes.

L’idée de la création de nouvelles écoles ou du réaménagements des anciennes écoles a aussi pu germer. Améliorer le cadre de vie passe aussi par l’accès aux personnes à mobilité réduite à déclaré la Présidente de la Commission logement. "Mais également par la résidentialisation à taille humaine, c’est à dire moins de trois ou quatre bâtiments par résidences pour recréer du lien entre les habitants".

La question de la présence de résidences étudiantes ou d’EPHAD a également était soulevée. L’idée générale qui en ressort est de créer un parachèvement, un désenclavement du quartier. Ce scénario permettant de redessiner et de redynamiser le quartier verra la destruction de 235 logements".

Autre annonce, la création d’un micro site sportif sur un espace en friche comportant un terrain de foot à 5, un espace de street workout ainsi que de terrains de pétanque verra le jour d’ici la fin de l’année 2018.

Deux rencontres sont encore à prévoir : l’une le 13 novembre ; l’autre le 15.

Quels bâtiments détruits ?

- Bâtiment 39 (31 logements)
- Bâtiment 35 (66 logements)
- Bâtiment 20 (10 logements)
- Bâtiment 19 (47 logements)
- Bâtiment 17 (43 logements)
- Bâtiment 8 (30 logements)
- Bâtiment 6 (8 logements)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message