De la présidentielle aux législatives : Le plafond de verre a tenu mais renforçons les fondations

Le rassemblement des démocrates a permis d’éviter le pire. L’élection d’Emmanuel Macron signifie la défaite du parti de la haine et de l’exclusion dans un contexte de crise économique, sociale et morale favorable à la monté en puissance du populisme. Félicitations au nouveau président, et souhaitons-lui un mandat, dans une France apaisée, propre à relever les nombreux défis d’un monde dangereux et d’une société qui vacille. Mais rien n’est joué. Le fameux plafond de verre, qui à chaque élection se révèle un peu plus fragile, a encore tenu, mais il serait irresponsable de ne pas comprendre qu’il est urgent de renforcer les fondations de notre République – Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité – pour éviter l’irréparable. D’où la nécessité de mettre en œuvre sans délai et sans faiblesse le projet présidentiel. Pour cela, l’étape des élections législatives est capitale. Un vaste rassemblement de toutes les forces de transformation qui se retrouvent sur les grandes lignes de ce projet est impératif pour constituer une majorité solide et durable. Dans notre département, la conjonction des rapports de force électoraux fait que, divisées et en concurrence, ces forces seront impitoyablement éliminées dès le premier tour. C’est pour cela qu’en tant que président du PRG 06 et PACA, je lance un appel aux responsables d’En Marche !, du Parti Socialiste, du Front Démocrate et du MODEM pour que nous trouvions les moyens d’être plus forts ensemble au cours de ce scrutin législatif en empêchant une multiplication de candidatures qui ôterait toute chance d’avoir dans les Alpes-Maritimes des parlementaires dans la nouvelle majorité présidentielle. par Patrick Patrick Mottard, PRG06

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message