Dossier Ephad : les conseillers communistes en appellent au département

Le mouvement de protestation du personnel qui dénonce une situation tendue , a trouvé écho aux oreilles des deux conseillers communistes de la collectivité départementale.

Comme le dénoncent les organisations syndicales, le manque de moyens est la cause principale de la protestation.

Pour Francis Tujague et Valérie Tomassini : "Ce manque de moyens aggravé par le fait que les résidents accueillis sont de plus en plus âgés et de moins en moins autonomes risque d’être encore accentué par l’entrée en application du décret adopté en 2016 sur la convergence des tarifs de dépendance".

Leur crainte est que "les personnels, déjà en situation de souffrance professionnelle, vont se trouver en première ligne pour absorber cette nouvelle onde de choc. Or, il n’y a pas de bien-vivre des personnes résidentes sans bien-être de ceux qui les prennent en charge".

La conclusion ? Elus départementaux , c’est au département qui s’adressent : "Il est urgent que soient enfin donnés aux établissements les moyens de répondre de façon satisfaisante aux besoins. Notre département, où la valeur du point servant de base au calcul des dotations financières aux établissements le situe dans la tranche basse au niveau national, doit lui-même s’inscrire dans une volonté de meilleure prise en compte de cet enjeu".

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message