Extension de la ligne 1 : l’Ariane et La trinité ne renoncent pas !

Le collectif pour l’extension de la ligne 1 du tramway a tenue une importante conférence à l’Ariane où de nombreux représentants du collectif ont pris la parole.

Les intervenants se sont exprimés avec, en arrière plan, un mur tapissé de plusieurs milliers de signatures qui montre que « lorsque l’on donne la parole aux Arianencs et aux Trinitaires, ils la prennent » a insisté Patrick Allemand (Au couer de Nice) qui a mis en valeur le travail collectif qui a été accompli et qui aboutit aujourd’hui à 5646 signatures réclamant le tram.

Bruno Della Sudda, ancien conseiller municipal (Ensemble !06) a rappelé que sous le mandat de Jacques Peyrat 2001-2008, le principe de l’extension de la ligne 1 avait été acté et un tracé choisi par le conseil de quartier.

Michel Gerardin (association les « 3 T ») a rendu publique une étude comparative entre les avantages du BHNS et ceux du tram qui démontre qu’un BHNS est bridé à 1500 voyageurs par heure, soir deux fois moins qu’un tram et a révélé que, selon un sondage réalisé auprès de 1300 automobilistes des vallées, 2/3 seraient prêts à prendre le tram pour se rendre en ville.

Georges Trova (association « les Arianencs ») a insisté sur le fait qu’il fallait actuellement, aux heures de pointe, 45 minutes pour se rendre à Pasteur, ce qui est inacceptable.

Le MRAP et Attac 06 (Christian Masson et Geneviève Legay) ont insisté sur le caractère discriminatoire qui résulterait de la mise en place d’un BHNS alors que désormais, grâce à la ligne 2, tous les autres quartiers « politiques de la ville » de Nice sont raccordés au tram.

Le PCF 06 représenté par Philippe Pellegrini, EELV 06 par Juliette Chesnel-le-Roux et le PS 06, par Raphaël Galmiche ont, tour à tour, insisté sur le soutien qui était apporté à ce collectif, sur le fait que tout le monde pouvait se rassembler sur ce dossier, et que, l’extension de la ligne 1du tram était à la fois une mesure écologique, une mesure de justice sociale et une mesure de renforcement de la démocratie.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message