Incendie à Villeneuve Loubet

Mardi après-midi, un incendie s’est déclaré au centre de tri de Villeneuve Loubet. Pas moins de 100 pompiers aidés de plusieurs hélicoptères ont lutté toute la nuit pour éteindre les flammes. Hier matin, le maire avait convoqué la presse pour faire le point sur ce qu’il s’est passé.

Depuis un mois, le maire de Villeneuve Loubet est inquiet. La sécheresse est très importante et les températures ne cessent de grimper.

Alors que le département des Alpes Maritimes est placé en alerte orange incendie, lui ne voit pas de prévention arriver pour sa commune. Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer auprès du commandant du SDIS06, Christian Côme.

Il obtient pour toute réponse « Nous nous en occupons » et cela ne lui convient pas vraiment.

À Villeneuve-Loubet, le risque majeur c’est la route de Grasse. Sur cet axe se situent en effet plusieurs centres de loisirs (Bois des Lutins, le Labyrinthe..). Le tristement célèbre, camping du Sourire, ainsi que Urban Légende qui héberge des jeunes sur site durant l’été.

Il a donc décidé d’agir... Il a offert une visite au commandant du SDIS sur le secteur de la Vanade. Le maire, Lionnel Luca s’interroge. Que faire si il y a le feu des deux côtés de la route de Grasse ? À ce stade de la réflexion, il n’a pas la réponse. Il espère simplement que cela ne se produise pas.

Pour ne pas en arriver là, il a discuté avec la direction des routes ainsi que Marie Benassayag, la vice-présidente du département. Il souhaite les sensibiliser sur la nécessité de création d’une voie qui pourrait en temps normal servir aux piétons, aux cycles, mais qui, en cas d’incendie se transformerait en voie de secours.
Aux heures de pointe, il confie que la circulation sur la route de Grasse est impressionnante. Il s’inquiète du risque de flambée exceptionnelle.

Le maire a profité de cet entretien pour soulever la question de la condition réelle du terrain de Véolia. Celui-ci avait déjà connu un incendie violant en 2005. Il ne souhaite pas que cela se reproduise. Il prend peur face aux photos que lui remet Serge Rover, un de ses conseillers municipaux. Le terrain semble mal entretenu et mal désherbé.

Lionnel Luca envoie donc une lettre de mise en conformité des installations à Véolia peu avant le 14 juillet. À ce jour, il n’a pas reçu de réponse.

Lundi matin, en lisant le Nice Matin, il apprend que Véolia a suivi ses instructions. Il est surpris de l’apprendre par voie de presse. Il regrette de ne pas avoir accès au terrain Véolia. Il s’agit d’un terrain privé avec une exploitation privée sous contrôle de l’État (DREALE).

Vers 16 h, hier, le feu prend dans cette exploitation. Heureusement, les pompiers interviennent très rapidement. Ils circonscrivent le risque loin des collines environnantes. Le problème c’est que le feu a pris dans un centre de tri. "Oui mais tri de quoi ? Dieu seul le sait », dit le maire.

Hier matin, le maire rencontrait donc le directeur d’exploitation du site afin d’en savoir plus. Des produits chimiques pourraient avoir été brûlés. « Oui, mais lesquels demande-t-il ? ça, personne ne le sait sauf le commandant de la Force06, Christian Côme présent, dés l’incendie déclaré."

Rencontré ce matin, Christian Côme rassure : "aucun produit nocif pour les Villeneuvois et les Cagnois n’a été rejeté dans l’air."
Il ajoute qu’il n’y a aucun danger d’aucunes sortes. Tous les tests réalisés sont négatifs quant à une possible pollution.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message