L’ Aménagement Paysager de la Colline du Château avance

Hier après-midi, Christian Estrosi, le maire de Nice et Président, présentait les nouveaux aménagements paysagers de la colline du Château ,site emblématique du patrimoine niçois, qui n'avait pas fait l'objet de travaux d'entretien depuis 80 ans.* Il était visiblement heureux de livrer la terrasse Frédéric Nietzsche, point de vue exceptionnel qui surplombe la cité et offre un panorama de carte postale.

L’occasion aussi pour faire le point sur ce dossier.

L’Aménagement et la restauration paysagère du parc de la Colline du Château font l’objet d’une réflexion ambitieuse, de plusieurs projets cohérents pour l’ensemble du site sur une période de 15 ans.

Le mot d’ordre voulu par la mairie est de proposer un espace public plus qualitatif, pensé selon trois grands principes :

– une amélioration de la lisibilité des accessibilités au parc
– la réalisation de grands balcons surplombant la mer et la vieille ville avec des liaisons visuelles entre intérieur et extérieur du parc. Des balcons pour retrouver les structures paysagères qui existaient à la création du parc.

– La conservation, la restauration ou le dégagement des éléments d’intérêts paysagers majeurs du site, tels que les fabriques, la cascade, la tour Bellanda ou les points de vue en encorbellement surplombant le port.

Il s’agit véritablement de valoriser le lieu en s’appuyant sur des idées fortes puisées dans l’identité même du parc.

Renouer avec un jardin romantique

Christian Estrosi souhaite retrouver l’âme du château de Nice en réécrivant les caractéristiques les plus structurantes : le couvert végétal, les ambiances, la lumière, les points de vue paysagers, les fontaines et cascades, ses ruines...

Pour cela, la mairie souhaite assurer le renouvellement de la forêt méditerranéenne plantée des coteaux, offrir un nouvel espace vert boisé sur le plateau supérieur et assurer la pérennité de la ligne de crête dans le grand paysage.

Cette démarche de réhabilitation paysagère se fait dans un grand souci d’insertion à différentes échelles de la ville.

La restauration patrimoniale outre les éléments bâtis ou d’ornementation passera aussi par la préservation de la végétalisation et une gestion raisonnée de son renouvellement. Qu’il s’agisse des espèces herbacées, arbustives, ou arborées — dans un souci de préservation de la biodiversité et d’amélioration de la qualité des sols de cet espace vert.

Ce projet d’aménagement complète ainsi de nombreuses actions entreprises depuis 2008 pour réintroduire la nature dans la ville, avec la création de parcs paysagers ou d’îlots verts dans les quartiers, la préservation des espaces naturels, la création d’une trame verte sur l’ensemble de la vielle ou encore le tracé de la Promenade du Paillon.

Pour mener à bien ce projet, 13 élus municipaux ont été désignés lors du vote du vendredi 1er avril 2016. L’assemblée de ce comité a vocation à accompagner et enrichir la réflexion sur ce projet indispensable à la sauvegarde de ce site fondateur présidé par Jean-Luc Gag.

Crédits Photos : J.L

Réfection de la calade bicolore de la terrasse Nietzsche

*En collaboration avec le service archéologie de la ville de Nice et avec l’accord de l’architecte des Bâtiments de France, ont consisté à la réfection de la calade à l’identique, à la plantation de chênes verts et aux restaurations de deux bancs de pierre ainsi que de la table d’orientation. Un coût total de : 75 000 euros TTC.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

"Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie." Confucius

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message