L’arrivé du tram à l’aéroport sera le cadeau de Noël collectif pour les niçois

On dit que pour réaliser une chose il faut du temps et de la patience ! Il est vrai qu'avec les nouvelles technologies tout va plus vite mais la morale reste la même. Cet approche permet de passer d'une inauguration à un point d'étape depuis que le chantier des travaux fut rendu opérationnel il y quelques années. Souvenons-nous de Catherine, le tunnelier , et la spectaculaire opération de mise en place. Le temps passe , les temps changent et nous voilà dans l'attente du jour J quand , finalement et comme confirmé , on pourra monter dans la rame au lieu de visiter les lieux et écouter l'histoire du début aux nos jours.

Les travaux avancent, les dégats de quelques incidents ont été réparés , les rails posés, les essais en cours, on attend avec patience le jour du premier voyage ...passagers à bord !

Si le premier tronçon sera inauguré et opérationnel le 30 juin ( date confirmé) , un deuxième s’ajoutera avant Nöel et permettra d’arriver à l’aéroport ( aérogares 1 et 2) directement du centre-ville ou vice-versa.

Une belle porte d’entrée , une carte de bienvenue que les touriste et autres voyageurs ne pourront qu’apprécier à sa juste valeur et qui rendra bien plus attractif le quartier des affaires qui est en train de pousser pas loin, à Grand Arénas et favorisera les trajets vers Nice-Méridia et Saint-Isidore ( Allianz Riviera y compris) avec les avantages conséquents.

Avec la partie en souterrain - coûts supplémentaires et polémiques mis à part- qui arrivera au port, la boucle sera bouclé et Christian Estrosi pourra se présenter aux électeurs avec le slogan : mission accomplie.

On comprend donc bien la raison pour laquelle il surveille l’exécution des travaux comme la ménagère le lait sur le feu. Le pari était gros et il est en train de le gagner.

A l’occasion de la visite au chantier de l’aéroport, le Maire de Nice a passé en revue les oeuvres de street art qui, comme depuis quelques temps, permettent aux artistes locaux et nationaux d’exposer sur les palissades de ce même chantier. Thème de cette exposition : "Nice ville de Cinéma".

Ces oeuvres resteront en place jusqu’à la fin des travaux.

Après, que deviendront-ils tous ces oeuvrages qui ont joué un rôle d’accompagnement des travaux , ? A qui appartiennent-ils ? Aux artistes ou à la Ville à laquelle les artiste les ont cédés ou mis à disposition ? On parle de 1500 mq produit plus le reste qui viendra sur les nouveaux trajets.

La Ville a-t-elle une stratégie en ce sens ?

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message