L’église Saint-Pons en restauration

Une visite d'étape des travaux de restauration de l'église abbatiale Saint-Pons a été organisée. L'occasion de dresser le bilan à mi-parcours. La réouverture est prévue en mai 2019

"Sauvegardons ensemble cet édifice culturel baroque, témoin séculaire de l’Histoire de Nice !". Ce sont les mots de Jean-Luc Gag, Conseiller municipal délégué au patrimoine historique, à l’archéologie, aux archives, à la littérature, à la lutte contre l’illettrisme, au théâtre et à la langue niçoise.

Hier après-midi, à l’occasion de la première édition française de Giving Tuesday, journée mondiale du don, la Ville de Nice conviait la presse, à une visite d’étape des travaux de restauration de l’église abbatiale Saint-Pons.

Cette visite d’étape a permis de dresser un bilan de fin d’année des travaux déjà réalisés, de présenter les ateliers proposés aux donateurs et de relancer la collecte de dons pour la restauration de cet édifice organisée avec l’appui de la Fondation du Patrimoine.

L’Église Saint-Pons, classé au titre des monuments historiques depuis 1913, est fermée au public depuis 1999. Menacée de dégradation, elle fait aujourd’hui l’objet d’un programme de restauration générale par la Ville, afin de mettre en valeur la richesse de son histoire et de son architecture, d’inspiration turinoise. Une multitude de reliques sont disséminées à l’intérieur de l’Abbaye. Deux fragments de la tombe de Saint-Pons se trouverait d’or et déjà au Musée archéologique de Nice, tandis que le reste se trouverait à l’intérieur du lieu saint.

"Ce programme s’intègre dans une restauration complète de l’Hôpital Pasteur 2" a déclaré Jean-Luc Gag. Un escalier sera réalisé - financé par les travaux de l’hôpital - afin de créer une jonction entre l’hôpital et l’Abbaye. Les travaux de rénovation ont démarré en octobre 2016 pour une ouverture prévue au public mi 2019. La restauration complète de l’édifice est estimée à près de 2,5 millions d’euros.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message