La Bibliothèque Romain Gary a rouvert ses portes

Après un grand plan de rénovation lancé en 2017, la bibliothèque Romain Gary a rouvert ses portes hier matin.

Nommée affectueusement « Dubouchage » par tous les Niçois, ou encore « Dub » par les plus jeunes, cette grand-mère des bibliothèques nécessitait une mise aux normes d’accessibilité, en particulier pour les personnes handicapées.

Les travaux ont ainsi consisté en l’installation d’un ascenseur, au réaménagement des espaces intérieurs, à la création d’un accès extérieur et d’un nouvel accueil.

La bibliothèque Romain Gary

* 1925 : la ville de Nice rachète la Villa Rambourg, un ancien hôtel particulier de la fin du 19e siècle, et y installe une bibliothèque.

> Les collections proviennent de l’ancienne bibliothèque épiscopale de 1706, de dons de ses chanoines-bibliothécaires, des confiscations révolutionnaires et de la bibliothèque des Jésuites récupérée en 1849.

* La bibliothèque Romain Gary conserve :

* 1 350 manuscrits anciens et modernes,

* 25 000 documents, estampes, affiches, photographies, cartes postales…

* un fonds régional de 24 000 références,

* 4 000 ouvrages de bibliophilie contemporaine avec des éditions originales numérotées,

* 234.000 ouvrages de niveau universitaire en littérature, histoire et droit,

* 16 000 ouvrages Jeunesse anciens ou contemporains,

* 6 000 partitions musicales et exercices pour divers instruments,

* des manuscrits et documents d’écrivains : Michel Butor Louis Nucéra Jean-Marie Barnaud, Raoul Mille.

* Quelques œuvres remarquables

* Missel dit de la « Miséricorde » (1442) : seul ouvrage liturgique médiéval du diocèse de Nice connu à ce jour.

* Le Compendion del Abaco (1492) : premier ouvrage de mathématiques appliquées rédigé dans un provençal médiéval soigné

* Le Nouveau Testament (1523) : édition complète et rarissime du premier Nouveau Testament de la Réforme en français.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message