La CCI dévoile les chiffres de l’économie maralpine : bonne santé et confiance pour les entreprises

Jean-Pierre Savarino, président de la CCI de Nice, a dévoilé les chiffres-clés de la conjoncture économique du département en 2017. Elles font état de l'embellie de la situation française qui s'est reflétée sur le territoire azuréen . Après la timide reprise en 2016, l'année qui vient de passer a été celle d'une relance solide et conforte les prévisions modérément optimistes pour 2018. La situation politique est stable et les signes pro-entreprises de l'exécutif, ainsi que la volonté et le programme des reformes sont des signaux positifs pour les acteurs économiques qui ont besoin d'une vision à moyen-terme pour planifier les investissements dans un contexte de concurrence internationale.

Le chiffre d’affaires 2017 comparé à 2016 montre une progression de 1,5%, celui de l’export de 5% tandis que l’emploi reste stable.

Pour le seul bassin niçois, les mêmes indicateurs affichent 1,5, 2,5, 1,0 respectivement.

Plus de 5000 nouvelles entreprises ont été enregistrées, signe que le bon moral pousse à l’aventure entrepreneuriale.

Pour l’année 2018, le baromètre indique le beau temps : + 1,0 de chiffre d’affaires, +2,5 pour l’export et +1,0 pour l’emploi qui finalement commence à décoller ( il y a toujours un décalage temporel entre la croissance et l’emploi).

L’organisme consulaire a également présenté les résultats d’une étude , réalisée par une société spécialisée , concernant l’empreinte économique, de sa gestion patrimoniale, de ses participations. Bref, l’impact de sa présence et activité dans le territoire.

Il en résulte, la capacité de réaliser directement, indirectement et de façon induite , un volume d’affaires de 1,7 milliards d’euros , à savoir 12 fois plus son montant de ressources ( valorisé à 142 millions d’euros) e et engendre près de 15000 emplois.

Une réponse indirecte ( ou directe ?) à tous ceux ( nombreux) qui épinglent les chambres consulaires en les considérant des organisme administratifs alors qu’elles sont, au moins dans le cas de celle de la métropole niçoise et du département maralpin , un levier important pour le dynamisme de l’économie locale, estimée à 699 milliards d’euros.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message