La chaise de SAB par Pascal Lac : un chocolat savoureusement artistique

La chaise de SAB en chocolat ? C'est possible, grâce à la création signée Sabine Géraudie et Pascal Lac. Tout deux ont mis en oeuvre leur talent pour une seule et même passion : Nice. Ils se sont réunis dans une des boutiques Lac, située rue de la Préfecture, la veille de la mise en boutique. Christian Estrosi s'est joint à la dégustation.

Elle est bleue, représentative de Nice et, aujourd’hui, reproduite sur un socle en chocolat de 15x15cm. En vente depuis ce vendredi, dans les quatre boutiques Lac, la chaise de SAB titille les papilles des niçois. Le chocolatier a voulu à la fois représenter l’oeuvre et apporter sa « touche personnelle ». Avec son savoir-faire, il a choisit un chocolat noir Caraïbe à 66% très pur et corsé, en apportant des amandes torréfiées et caramélisées. Le tout est gardé soigneusement dans un coffret sophistiqué.
D’autres projets sont en perspectives. Des fèves pour la galette des rois 2018 sont en préparation, avec pour dessin toujours l’objet star mais également d’autres créations de Sabine Géraudie.

« C’est la chaise qui nous a rapprochés »

Les chaises bleues jonchées le long de la Promenade des anglais sont devenues oeuvre le jour où Sabine Géraudie est arrivée à Nice, il y a 30 ans. L’artiste, qui ne pensait pas avoir un tel succès, explique la raison totalement hasardeuse de la naissance de son oeuvre : « Un jour, on m’a demandé de réaliser une oeuvre illustrant le bonheur et la difficulté d’y accéder, avec une touche niçoise. J’ai eu l’idée de l’interpréter par un personnage tentant d’atteindre son but en prenant appuis sur une chaise bleue contemporaine en 2 dimensions ». Haute de 3,40 m et posée sur un piédestal, ce symbole niçois est devenue l’une des oeuvres les plus photographiées de la Côte d’Azur.

C’est dans cette ville d’adoption que les deux créateurs se sont réalisés : « Ma vie a commencé ici, confie Mme Géraudie. Mon oeuvre, c’est une sorte de remerciement ». L’association révèle d’abord une même passion pour cette ville où ils ont tout deux pu réussir : « C’est la chaise qui nous a rapprochés », en rie M. Lac. C’est aussi, un respect mutuel pour le travail de l’autre. En voyant la statut exposée sur la Baie des anges, Pascal Lac a tout de suite « visuellement adoré ». Avant de rencontrer son auteur, il souhaitait emmener un projet fini. Elle adore, le projet peut se concrétiser : « quand nous sommes démarchés par une personne de grande qualité, c’est une petite reconnaissance  ».

Océane Da Silva

L’artiste SAB, Julien Lac, Christian Estrosi et Pascal Lac se réunissent autour de la chaise bleue, symbole de Nice. Crédit photo : Océane Da Silva

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message