La complexe aquatique communautaire Nautipolis se lance dans le sport-santé

Ce jeudi 31 janvier, le complexe Nautipolis présentait une toute nouvelle offre alliant le sport et la santé. " Connect + " va permettre aux personnes sédentaires ou souffrant de pathologies, d'exercer une pratique physique régulière et encadrée.

Qui a dit que la technologie ne pouvait pas devenir un allié précieux de notre santé ? L’innovation nous réserve parfois des surprises, et aujourd’hui, il devient possible d’utiliser le digital afin de remettre son corps en forme. Le complexe aquatique communautaire Nautipolis met en place la solution Connect +, destinée aux personnes atteinte de maladies graves, ou plus simplement d’une frilosité naturelle vis à vis du sport. « Environ 60% des français pratiquent une activité physique régulière. Notre offre s’adresse aux 40% restant pour qui le sport n’est pas une évidence », a déclaré Denis Daon, le président de Connect +.


Cette nouvelle dimension de mesure démarre avec un bilan de remise en forme se déroulant en plusieurs étapes. Il convient d’abord d’établir l’âge physiologique de la personne (c’est-à-dire l’âge réel de son corps en fonction de sa condition physique) puis de passer une série de tests. Sont mesurés notamment le niveau de stress, l’équilibre, la souplesse et la force. Concernant les personnes avec des contraintes médicales, un suivi particulier est prévu afin de ne jamais les mettre en danger. L’atout du digital est aussi de sécuriser la santé de l’usager. L’objectif, à terme, est de rendre autonome la personne et de lui faire prendre goût à cette activité physique. Tout s’inscrit dans une continuité.

Les médecins peuvent prescrire le programme Connect +, ce qui sous-entend un partenariat solide entre le milieu médical et le personnel sportif du complexe. On ne connaît pas le coût réel de ce suivi individualisé, mais il est à part du prix des abonnements classiques au complexe. Ils tournent aux alentours de 60 euros par mois pour un accès quasiment complet aux infrastructures. Le Nautipolis sort d’une phase de travaux, et propose une série d’éléments comme le fitness ou un espace bien-être. « Nous avions la volonté d’avoir des lieux ludiques et sportifs à Sophia Antipolis. Une piscine seule ne convient pas si elle est déconnecté d’autres activités », a précisé Jean Leonetti, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message