La Halle de la Gare du Sud a trouvé sa voie : elle sera un nouveau lieu de vie

C'est avec un émotion à peine cachée, ( ce n'était pas un des lieu de son enfance, lui enfant du quartier de la Libération ?) que Christian Estrosi a présenté la future vie de l'ancien gare du Sud qui va se transformer en une moderne "halle commerciale" et lieu de vie qui devrait réanimer le quartier. L'entré du bâtiment est déjà un lieu associatif et une médiathèque, le parking de 770 places sera opérationnel sous peu et permettra de désengorger la stationnement privé et des professionnels du marché voisinant , on voit les immeubles qui constitueront la parc de l' habitat, prendre de la hauteur, la rénovation de l'hôtel Riviera et sa mutation en cinéma multiplex en cous, il manquait juste le projet concernant le périmètre couvert par la verrière (qui a été replacée là où elle était à l'origine) et les zone adjacentes.

Il a été dévoilé hier , après un concours publique qui a permis de choisir celui qui mieux avec le lieu.

C’est celui porté par la société Banimmo qui a à son actif la restructuration du Carré Saint-Germain et de la halle Secretan à Paris.

Le projet retenu par un jury composé de conseillers municipaux préside par Lauriano Azinheirinha , et approuvé avec la seule abstention de Dominique Boy-Mottard ; s’articule autour de trois axes : l’halle gourmande-restauration ; le club/bar lounge de 500 m2 qui devrait devenir un haut lieu des soirées des visiteurs et aussi des niçois, un espace culture et commercial "vintage".

Le projet prévoit à cette effet de doubler la surface exploitable ( près de 1500 m2) avec une mezzanine d’un peu plus de 1000 m2.

Il prévoit aussi une animation à l’extérieur avec des kiosques sur le principe "food truck".

Le volet financier prévoit lui , un investissement de 9 millions à la charge du délégataire et une redevance annuelle de 100000 euros pour une concession de 45 ans. Fin des travaux : 4è trimestre 2018.

La gare du Sud connait ainsi une nouvelle vie, après quelques péripéties quant à son utilisation, abattement, puis centre commercial, ou encore nouvelle mairie.

La solution proposée tient la route et pourra constituer un lieu de vie alternatif au cours Saleya devenu le bivouac des touristes et des fêtards.

Bien sur, les puristes auraient préféré voir à sa place un beau parc
- jardin qui aurait fait respirer le quartier à l’instar de celui de la promenade des Paillons.

Malheureusement, le "vert" coûte en installation et entretien , n’intéresse pas aux promoteurs et n’est pas financièrement rentable. Alors c’est la pierre qui prime et si on arrive à donner au bâti de la qualité et à donner un sens à ce qu’on fait ....pourquoi pas ?

Historique :

Le site de la gare du Sud représente une surface d’environ 2 hectares située au centre-nord de la ville de Nice entre l’avenue Malausséna et la rue Alfred Binet dans le quartier Libération.

Dans les années 1880, l’idée était venue de compléter le réseau de chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée par une ligne d’échelle plus régionale, se divisant en deux destinations :
- une à l’ouest vers Grasse,
- une au nord vers Digne, Grenoble et Genève.

En 1889, la compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France reçoit la concession des lignes Nice-Grasse et Nice-Digne et décide de mettre en valeur le bâtiment-tête de ligne. La réalisation est confiée à Prosper Bobin qui a conçu la gare du Nord à Paris.

L’édifice construit entre 1891 et 1892 se compose d’un « bâtiment des voyageurs » et de la « Halle des trains ». Exploitée jusqu’en 1991, la gare fut désaffectée.

Credit Photos © c By – Banimmo France

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message