La journée d’Accueil des Etudiants à Nice : entre intégration et culture

La traditionnelle Journée d’Accueil des Etudiants a eût lieu ce jeudi 28 septembre, au Palais des expositions. Premier mot d'ordre : intégration. Pour cette 9e édition, la JAE s’est particulièrement placée sous le signe de la culture.

Les staffs ouvrent les portes à 14h, les étudiants se précipitent. Vachette, jeux de la corde, de la frite ou du sumo… Près de 5 000 étudiants se sont affrontés, portant fièrement les couleurs de leur campus, autour d’une arène de jeux gonflables, entrainés par de la musique dansante. Les gagnants étaient récompensés par des jetons qu’ils déposaient dans une cagnotte, mais surtout par les cris de leur camarades. Compétitions et entraides, rien de mieux pour les étudiants pour pouvoir connaître les prochaines personnes avec qui ils passeront leur prochaines années étudiantes. Lucas Snobeck, 1re année en psychologie et accompagné de ses amis Julien et Arthur, témoigne : « Les staffs nous ont motivés dès notre arrivée. En faisant la queue on rencontre toujours des personnes et à chaque fois qu’on y sort, il y a une vraie tension motivationnelle ».

Le nouveau président des universités de Nice, Emmanuel Tric, était loin de s’imaginer une telle cohésion : «  Je m’attendais pas à cette dynamique. Pour certains qui ne se connaissaient pas depuis ce matin, il y a une réelle dynamique d’être ensemble ».
L’après-midi s’est également déroulée en toute sécurité. La sécurité du palais, une société privée de sécurité ainsi que pompiers et rondes de policiers étaient au rendez-vous.

Et si l’intégration entre élèves est importante, celle dans leur propre ville l’est tout autant. Cette année, la JAE insiste sur la culture de Nice. Juliette, une des nombreuses staffs bénévoles rappelle : « Etre dans une ville, c’est aussi connaître son histoire et ses lieux incontournables ». Entre quizz sur Nice et stand de promotion culturelle de la ville, les premières années ont pu être informées des évènements qui se déroulent autour d’eux. Emmanuel Tric a chargé le vice-président Nicolas Rodi, de rapprocher les étudiants à leur ville : « C’est un projet de vie. Qu’ils soient bleus, jaunes ou verts, il y a une notion d’appartenance, pour montrer à la fois la différence et l’unité. Ce que j’aimerais c’est que les étudiants me proposent leurs idées pour qu’ils prennent possession de leur ville et leur universités ». Pour le côté art, un atelier "Art’recup" a été mis en place pour réaliser des oeuvres avec des matériaux recyclables. Juste à côté, l’artiste Nasica était chargé de bomber une fresque tout au long de la journée.

La journée s’est clôturée avec un concert gratuit, au Théâtre de la Verdure. De 20h à 00h, musiciens, DJ et danseurs ont enflammé la scène. La fresque de l’artiste François Nasica a été affichée avec pour message inscrit : « L’accès au savoir est un droit fondamental ». Les 3 collines, palmiers et mer, des clins d’oeil à Nice ont été subtilement dessinés. Des personnages se tiennent la main, « pour montrer que les étudiants sont les bienvenus et mettre en valeur l’intégration », confie l’artiste. Le message est passé.

Océane Da Silva

Les équipes bleue, verte, rouge, jaune et violette se sont affrontés dans de différentes épreuves. Crédit photos : Océane Da Silva

Atelier Art’recup et la fresque en pleine réalisation de Nasica. Crédit photo : Océane Da Silva

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message