La Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur retenue comme priorité dans le plan transport

Le Conseil d’Orientation des Infrastructures a proposé, dans un rapport remis au gouvernement hier, un examen des projets d’investissement dans le secteur des transports pour les vingt prochaines années. La ministre Élisabeth Borne entend s’appuyer sur ce rapport pour fixer les priorités de développement des transports sur le territoire. Une loi sera présentée au mois d’avril.

Parmi ces projets, un grand nombre ont été sacrifiés par le Conseil d’Orientation des Infrastructures. Le projet de ligne nouvelle Provence-Côte d’Azur a été retenu parmi 5 autres grands projets de liaisons entre métropoles.

Le rapport préconise tout d’abord : que la Ligne nouvelle subisse des améliorations du côté de Marseille, Toulon et Nice. À Marseille Saint-Charles, une gare souterraine (qui ne serait plus en cul-de-sac), devrait sortir de terre. Sur la Côte D’Azur, le tronçon Nice-Cannes, et (nettement plus tard) Aubagne-Toulon et Cannes-Le Muy devrait connaître des améliorations.

Le Pôle d’Échange multimodal de Saint-Augustin y figure. Cet équipement structurant est fondamental pour le développement des activités économiques et impactera fortement les déplacements au quotidien des azuréens, en améliorant la mobilité.

L’ensemble du réseau profitera de ces travaux qui devraient démarrer dès 2018.

Christian Estrosi, au triple titre de Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, est pleinement satisfait de cette nouvelle : « Je suis ravi que la Ligne nouvelle soit affirmée, comme étant une priorité, avec comme étape essentielle, la nécessité de restructurer les nœuds de Marseille et Nice ».

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message