La "marée populaire" de Mélenchon , une étape vers un " Front Populaire" ?

Jean-Luc Mélenchon a le verbe haut… mais les chiffres grimpent très vite aussi avec lui. Jamais avare de grandiloquence, il souhaite un à deux millions de personnes à cette « marée populaire » pour dire non à la politique d’austérité de Macron. Le leader de la France insoumise continue à parier sur la rue face au chef de l’Etat. Cette stratégie du peuple n’est pas sans avantage pour le député de Marseille : elle lui permet de rester l’opposant n°1, entre un PS aux fraises et des Républicains qui ont le sifflet coupé par la politique à droite de Macron. « Contrairement à ce qui se dit, le mouvement social n’a pas désarmé », claironne Mélenchon, qui a embringué la CGT dans cette manif politico-syndicalo-associative, alors qu’elle préfère d’ordinaire garder ses distances. « Pudeur de gazelle » qui sera mise entre parenthèses demain. En revanche, les risques sont nombreux pour l’Insoumis en chef et ses troupes , qui rêve d’une « onde de choc »....au risque du flop : placer la barre trop haut est souvent la sûre façon de se la prendre dans les dents.

Une trentaine d’organisations, de partis politiques et de syndicats appellent à un rassemblement citoyen "contre la politique réactionnaire et libérale de Macron".

Le cortège partira à 14h30 de la gare Thiers à Nice. Direction, ensuite, place Garibaldi en passant par l’avenue Jean-Médecin et Masséna.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message