La Messa dou Malounat : commémoration d’une histoire de Nice

Ce dimanche 30 juillet a eu lieu la "Messa dou Malounat" à l'église du Gésu. Cette messe fête la fin, en 1854, de l'épidémie de choléra après avoir installé et prié la statue de Notre Dame de Bon Secours, rue du Malonat. Étaient présents Jean-Luc Gagliolo, conseiller municipal délégué au Patrimoine historique, Elisabeth Bondanelli, responsable de l'association du Malounat, et Félix Macri, président de la Remembrança Nissarda.

Dès 9h30, la foule s’agite devant l’église. Les membres de la Laciamada Nissarda plaisantent entre eux en attendant la fin de la messe pour pouvoir entrer et chanter des chants religieux niçois. Habillés en costume d’époque, ils sont fiers de donner un aspect de reconstitution à l’événement.

La messe dure 1h30. Pour le respect de la tradition, elle se fait en Français et en Niçois. Le fait que l’événement soit religieux n’empêche pas la bonne humeur. Ainsi le Père Michel Angella, qui concélèbre la messe, s’interrompt pour annoncer une nouvelle qui le ravit : la mairie offre un buffet une fois la célébration terminée. Une annonce qui amuse, mais éveille également l’intérêt des personnes présentes.

Vient le moment de la consécration, où l’on remet la statue dans sa niche. Jean-Luc Gagliolo en profite pour s’acquitter de sa mission du jour. Il inaugure aujourd’hui la plaque de la Terrasse dei Prioulessa dou Malounat". L’occasion de prononcer quelques mots nostalgiques sur l’histoire du quartier.

Elisabeth Bondanelli prononce un discours de remerciement, non sans quelques larmes. Son association fête cette année ses 20 ans, et voir autant de monde présent, pour se rappeler l’histoire de Nice, signifie beaucoup. Le conseiller municipal prononce à son tour quelques mots forts sur l’identité des Niçois et l’importance du patrimoine. "En soutenant ce genre d’événement, faisons en sorte que notre culture locale ne disparaisse pas".

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message