La tramway jusqu’à l’aéroport : c’est fait !

Christian Estrosi ne pouvait pas être plus heureux en cette fin d'après-midi : un deuxième step de son projet emblématique , les lignes 2 et 3 du tramway, a été réalisé. A partir de ce matin , la mise en exercice sera effective et les passagers pourront aller de Magnan à l'aéroport et vice versa. Après le trajet Magnan-Cadam c'est une autre avancée pour la mobilité urbaine qui, cette fois-ci, touchera aussi le secteur du tourisme pour lequel il sera un atout considérable. Imaginez-vous un voyageur qui à son arrivée ou son départ pourra utiliser le tramway au coût d'un euro et demi ou même un euro avec un ticket multiple au lieu de 6 euros du bus express ou plus de 30 euros demandés par les taxis ? On n' arrivera pas à parler de pouvoir d'achat comme il le prétend le maire de Nice mais d'un beau billet de visite de Nice . On ne reste qu'atteindre les prochaines étapes dont le calendrier est confirmé : arrivé à Jean Médecin et croisement avec la ligne 1 ( ce sera le bond stratégique) en juin ; au port à l'automne et à Saint Isidore ( Allianz Riviera comprise) en fin d'année 2019 ; Puis cap vers Cagnes sur Mer pour inclure dans cette stratégie de mobilité les populations côtières de la métropole. Entre présent et futur , on peut comprendre la satisfaction généralisée des autorités présentes. Dominique Thillaud , président du directoire des Aéroports de la Côte Azur, a parlé du "tram comme générateur de flux", Renaud Muselier , président de la Région , n'a pas taris d'éloges son ami-allié pour cette réalisation " Mon cher Christian , tu es un grand Maire de Nice ! Grâce à ta vision et à ta bonne gestion Nice dispose désormais d’une 2e ligne de tram et du pôle d’échanges multimodal le plus moderne d’#Europe Je suis très heureux d’avoir investi 40 millions d’€ dans ce projet". Même le Préfet Georges-François Leclerc est sorti de son habituelle réserve pour exprimer sa satisfaction. Mais le plus content de tous était bien évidemment lui, Christian Estrosi. Cette inauguration, il faut le dire, est aussi un bon coup politique pour lui. Nul doute qu'il saura l'exploiter comme il faut. D'ailleurs , la surprenante (?) absence à l'inauguration de Charles-Ange Ginesy et de Eric Ciotti - bien sur, représentés - fait bien comprendre qu'un flop dans ce projet aurait été pour lui une dangereuse glissade..

L’inauguration de ce tronçon a été perturbé à la marge par la tentative d’une trentaine de Gilets jaunes - les autoproclamés "la voix du peuple"- d’envahir les vois du tramway et d’arriver à l’aéroport pour manifester.

Les forces de l’ordre les ont neutralisés sans trouver résistance. L cérémonie a pu se dérouler sans problème, juste avec un peu de retard.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message