Le commerce de proximité, nouvelle frontière pour l’essor économique de la cité

Grand oral hier dans la salle des réceptions de l'hôtel de Ville , où Christian Estrosi a présente le Plan commerce de proximité. Vision, stratégie, plan, action , le maire de Nice , en grande forme, s'est lancé dans une véritable "lectio magistralis". Suite... On connait à l'usure le débat entre l'opposition des grandes surfaces et du petit commerce qui se décline entre la force du bulldozer des premières et le rôle sacrificateur du second qui se complaît à se définir de proximité. Mais si on fait abstraction des lieux communs, souvent dénoués de la vérité des chiffres économiques , on voit très bien que , dans les faits, chacune des deux catégories doit suivre son modèle économique et chacun a son rôle à jouer, à condition de le faire correctement et intelligemment... et se demander : pourquoi le client doit venir chez-moi ? De plus, aujourd'hui avec le développement des applications des technologies digitales, n'est-il pas mieux regarder du côté de ce qu'on appelle l'uberisation dans plusieurs domaines d'activité ? Bien sur, en amont , il y a le rôle régulateur du public qui doit trouver un équilibre dans les plans d'urbanisation et avoir une vision globale du territoire en sortant des périmètres restreint de la commune en prenant en compte la mobilité. Mais finalement, la clé n'est-elle de repenser le modèle de développement économique en assumant la modernité et laissant de côté les batailles d'arrière-garde ? Un exemple , parmi d'autres, cité par le maire de Nice : l'e-commerce a été multiplié par huit entre 2005 et 2015 et son progression est exponentielle alors que 12% des commerçants ont un site internet contre 77% des français possédant un smartphone. De quoi faire réflêchir...

Dans cette esprit , Christian Estrosi a présenté le plan de soutien au commerce de proximité qui inclut petit commerce et centres commerciaux, ayant comme cap un commun dénominateur : l’attractivité du territoire, condition préalable pour son essor.

Suivons la trace...

En premier lieu, pour faire taire les polémiques récentes quant à un sur-dimensionnement des grandes surfaces dans l’offre commerciale de la ville et de la métropole , Christian Estrosi a annoncé qu’aucune nouvelle initiative sera approuvée dans l’approbation du Plan d’Urbanisme Métropolitain qui sera discuté en 2018.

Autre mesure de fond : la création d’un Comité Consultatif, instance de dialogue permanent entre les acteurs du commerce et la Ville.

Les autres mesures annoncés sont en partie déjà connus, d’autres sont des nouveautés .

Les voici, par la voix du Maire de Nice :

Un site internet dédié aux commerçants est désormais en ligne : Nice-commerces.fr
Ce site interactif permet aux commerçants de rester connectés avec nos services en permanence.

Une nouvelle association dénommée #NICESHOPPING, pour renforcer et consolider le tissu commercial autour de l’événementiel artistique, culturel et sportif avec la mise en place d’animations.

Nous allons mettre en place d’Allo Commerce : 04.97.13.45.50
A l’instar d’Allo Mairie, je veux que les commerçants n’aient qu’un seul interlocuteur.

Nous recruterons un « manager du commerce » en 2018, dont le rôle sera de conforter et soutenir les associations de commerçants de son territoire et œuvrer en faveur d’une vision globale de la stratégie commerciale de la Ville.

La Ville accompagnera la reprise des locaux vacants et proposera aux propriétaires de locaux vacants qui le souhaitent que la ville puisse aussi les accompagner pour l’habillage de leurs vitrines.

La Ville soutiendra aussi désormais la création ou la reprise de commerces de qualité notamment grâce à une « Boutique à l’Essai », c’est-a-dire une boutique éphémère. Cela pourrait permettre à un jeune artisan ou commerçant de tester son activité pour une durée déterminée ;

Stationnement : Au 1er janvier 2018, en plus de la gratuité de la première heure dans les 10 parkings en ouvrage du centre ville, nous mettons en place 30 mn de stationnement gratuites sur le périmètre de stationnement payant sur voirie. Aucune augmentation des tarifs horaires. Les commerçants bénéficieront d’un abonnement à 65 euros/mois

Nous soutiendrons la transition numérique pour dynamiser l’économie de proximité et faciliter la digitalisation de l’ensemble de nos commerces. J’annonce l’arrivée sur #Nice06 de l’application AppiCity.

L’organisation d’une journée annuelle du commerce à l’échelle de la ville en septembre.

Pour terminer, nous lancerons un grand plan de communication pour permettre la dynamisation de votre activité. Cette campagne débutera le 10 janvier, pendant toute la durée des soldes et sera affichée en Italie et à Monaco.

Ce sera l’union sacrée entre la municipalité et les commerçants ? Les faits le diront...

En tout cas, la réaction des dirigeants associatifs de catégorie montre que c’est bien parti...

Bernard Chaix, vice-président de la CCI Cote d’azur en charge du commerce : " Nous avions besoin de ce lien entre la ville et les commerces " au sujet du Plan pour le Commerce de Proximité.

Philippe Desjardins, Fédération du commerce niçois et de l’artisanat : "Pour nous, commerçants de centre ville et de proximité, c’est Noel avant l’heure !"

Honore Ghetti, Président de la Cpme_06, vice-président UPE_06 : "C’est la première fois que des mesures aussi importantes sont prises"

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message