Le PCF06 s’oppose au système de reconnaissance faciale !

Robert Injey, représentant du Parti Communiste des Alpes-Maritimes, tenait hier midi, un point presse face à la Mairie de Nice. Il demande la suspension du nouveau dispositif sécuritaire dit de "reconnaissance faciale". Sa réquisitoire est sans concession... à lire !

Estrosi ou le fantasme de big-brother !

L’édition 2019 du Carnaval est prétexte pour lancer l’expérimentation, en situation réelle, de la reconnaissance faciale. Passons sur les prétextes de circonstance pour justifier l’opération (retrouver un enfant dans la foule…), la réalité c’est que le marché de la sécurité est un marché énorme et qu’en ce domaine, Christian Estrosi est le meilleur VRP. C’est d’ailleurs une véritable obsession chez Christian Estrosi, une fuite en avant dans le tout sécuritaire.

Après Reporty (système de délation généralisée), après les policiers dans les écoles, après les portiques dans les gares, après la vidéosurveillance générale, après la police municipale la plus nombreuse de France, après la reconnaissance faciale dans un lycée, après le système de reconnaissance des émotions dans le tramway, après l’achat de nouveau LBD pour la police municipale, voilà la reconnaissance faciale dans l’espace public.

Tous ces dispositifs n’auraient servi à rien lors, de l’attentat du 14 juillet 2016. Mais peu importe, Christian Estrosi est dans une surenchère permanente dans la logique sécuritaire. Et les Niçoises et les Niçois servent de cobayes pour tester tout ce qu peut se concevoir en terme de dérives sécuritaires.

Dérives, car mis bout à bout, tous les dispositifs successifs que veut mettre en place le maire de Nice sont l’expression d’une dérive technologique totalitaire dangereuse. Il est d’ailleurs très inquiétant que la CNIL semble avoir été abusée dans la mise en place du « test » grandeur nature de reconnaissance faciale. Illustration d’une énième précipitation du maire de Nice qui, en la matière, ne s’embarrasse pas trop de considérations démocratiques, à partir du moment où cela peut faire parler de lui.

Beaucoup organisations expriment une grande inquiétude et cela d’autant plus que ces dérives s’inscrivent dans un contexte national marqué par la criminalisation de l’action militante et la volonté de légiférer pour restreindre le droit de manifester.

Demain qui décidera ? Quelle utilisation sera faite de ces « technologies » ? Quelle place restera-t-il aux libertés individuelles ?

« L’enfer est pavé de bonnes intentions ». De ce point de vue là, C. Estrosi est en train d’œuvrer à la mise en place d’un enfer technologique totalitaire que l’on croyait n’exister que dans les romans de sciences fiction…

Pour « aider » Christian Estrosi » dans la réflexion, les communistes de Nice, lui on offert ce mercredi une série de livre : « 1984 » de George Orwell, « Nous autres » d’Ievgueni Zamiatine, et « Le Meilleur des mondes » d’Aldous Huxley des ouvrages emblématique sur l’enfer technologique totalitaire.

Dans l’immédiat, nous demandons demandent la suspension de tous ces dispositifs sécuritaires.

("Estrosi is watching you")

Crédit Photo : PCF06

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message