Le projet Ikea va reprendre des ailes après la décision de justice qui a rejeté les recours administratifs

La décision de la cour administrative d’appel de Marseille qui a rejeté le recours formé par l’association « En toute franchise » relatif à la future implantation d’un magasin Ikea à Saint-Isidore relance se projet qui avait subi un coup d'arrêt en attendant la conclusion du contentieux juridique. Christian Estrosi a bien évidemment entériné ce jugement avec satisfaction : "C’est une victoire pour la Métropole Nice Côté d’Azur qui depuis plus de deux ans ne cesse de défendre ce beau et grand projet créateur d’emplois et de revenus pour les collectivités". L'édile a voulu aussi remarquer l'impact néfaste du point de vue économique de l'action sans fondement des associations protestataires, dans ce cas et d'autres : " Cette décision est la preuve que ceux qui veulent empêcher les projets d’intérêt général de sortir de terre, finiront toujours par avoir tort même si je regrette que nos discussions ne leur aient pas permis de mesurer le préjudice qu’ils ont fait à ce projet en retardant les bienfaits économiques induits par cette installation."

Quant au projet, il générera 400 emplois directs (350 pour Ikea et 50 pour le commerce), la construction de 289 logements dont 74 logements sociaux et des revenus de près d’un 1.6 d’euros pour la Métropole.

A la faveur de cette décision, et dès le début du mois d’Avril, la société IKEA engagera les premiers travaux de réalisation des trémies d’accès au parking afin de laisser place ensuite aux travaux de finalisation de la station de tramway T3 démarrant début novembre 2018.

Les travaux de réalisation de l’opération immobilière elle-même (magasin et logements) se poursuivront ensuite à l’été 2018 pour une durée prévisionnelle de 26 mois et une livraison à fin 2020.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message