Le stationnement en ville bientôt réformé

Les règles concernant le stationnement payant sur la voie publique niçoise seront quelque peu modifiées, à compter du 1er janvier 2018.

Christian Estrosi, maire de Nice, a exposé hier les changements à venir, dans le cadre de la réforme sur le stationnement payant sur voirie, changements qui interviendront à partir du début de l’année prochaine.

A Nice, on dénombre pas moins de 8500 places de stationnement payant. Il est par ailleurs estimé que seul un automobiliste sur dix s’acquitte des frais de stationnement prévus (hors contravention).
Cette réforme a donc pour but de refondre le système de tarification, pour dans un premier temps, corriger ce point.
Grille de tarifs (horodateur et résident) mis en place à partir du 1<sup class="typo_exposants">er</sup> janvier 2018

Par ce biais, la municipalité espère une plus grande rotation des véhicules garés (en centre-ville notamment), qui bénéficiera en premier lieu aux résidents, avec plus de places pour se garer.

Un autre problème que cette réforme devrait atténuer, est le temps de recherche d’une place pour se garer. Avec une rotation plus active au niveau des places en ville, il sera désormais plus simple (ou moins difficile) de se garer en "heure de pointe".
Cela sera également positif pour la qualité de l’air, puisqu’on estime qu’un automobiliste met en moyenne près de 20 minutes à trouver une place dans le centre de Nice.
Ce temps de recherche économisé réduira par conséquent la pollution causée par la circulation.

Enfin, cette évolution coïncidera avec la volonté de la ville de se moderniser, pour continuer à étendre son rayonnement commercial et touristique.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message