Les artistes ont fait leur cirque à la "messe de carnaval" à Saint-Pierre-d’Arène"carnaval"

Les artistes font leur cirque, tel est la thématique de l’exposition accompagnant la messe du vœu de Vilette. On peut songer avec ce vœu à la déclaration des gladiateurs saluant l’empereur avant de combattre et mourir.

Ce vœu voulu par Vilette réunissait les artistes vivants priants non pour ceux décédés, mais pour ceux qui vont mourir. Les artistes font leur cirque ! On peut y voir ainsi des œuvres, peintures, sculptures, mobiles, photos, toutes ayant un rapport avec la scène.

Les jongleurs, dresseurs de bêtes sauvages, ici un rhinocéros. Les artistes ont dépassé le cercle restreint d’un chapiteau de cirque et l’on fait une part à la nostalgie, certains y retrouveront leur enfance avec Nicolas, Pimprenelle et Nounours, le marchand de sable est passé et sans faire de jeu de mot, le sable est le tapis où évoluent les artistes du cirque. Les serpentins tombent en une cascade multicolore, cheveux d’or, d’argent et de feu.

On n’oublie pas la sagesse du temps et une photo de Mickael Lonsdale évoque Socrate ou peut-être Platon. L’artiste d’ailleurs devrait être présent à cette messe. 70 Clichés sont là, patience, un puzzle à reconstituer. Le peintre ne pouvait amener son atelier et ses chevalets, il nous offre sa palette et ses pinceaux. Les masques, la mort toujours présente en arrière-plan, peut-être morbide pour une vision au premier degré, mais bien différente dans sa fin réelle.

D’ailleurs y a-t-il une fin ? Une chanson dit : le vieux clown est mort, le spectacle continu. Une colombe de la paix souligne que l’on se trouve dans une église.

Cette année la messe de Vilette a atteint une autre dimension, une autre grandeur, d’année en année elle se bonifie et comme le bon vin, une fois tiré, il faut déguster jusqu’à la lie cette exposition.

Le vieux clown est mort durant son numéro, comme Molière sur la scène, le spectacle de la vie se poursuit avec ces artistes aujourd’hui présents et rendant hommage à ceux demain absents, toute l’essence de cette messe.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message