Les "gauches" niçoises dénoncent l’application mobile de sécurité Reporty : de "Nice ensemble" à "Nice délation" ?

Les représentants à divers titre de la gauche niçoise reprendent à leur compte l'expression " marcher divisés, frapper unis", attribué erronément à Mao-Tse- Tung mais qui, en réalité, avait été prononcé par le Général Von Moltke* et que le leader chinois avait fait la sienne. Seront-ils aussi brillants tacticiens que le militaire allemand dont les succès sur les champs de bataille avaient conforté la justesse de sa théorie ?

La semaine dernière Christian Estrosi a présenté la mise en place de l’application mobile de sécurité Reporty, avec une volonté large d’utilisation ( on parle de 2000 "auxiliaires" volontaires parmi les agents municipaux).

Pour Robert Injey et Philippe Pellegrini ( PCF) , cette initiative "marque une nouvelle étape dans la dérive sécuritaire"

Pour eux, les dérives de ce système peuvent sont nombreuses. Atteinte à la vie privée, prolifération de « justiciers » cherchant à débusquer la moindre incivilité ou ce qu’ils considèrent comme tel, délations nombreuses et difficiles à traiter sérieusement, "auxiliaires de police bénévoles" non formés qui pourraient plus encombrer les vrais policiers que les aider…

Patrick Allemand ( association Nice au coeur et conseiller municipal d’opposition ) : l’ a dénoncée en la qualifiant de « contestable sur le fond » et d’« inadmissible sur la forme » et appelle à "la création d’un collectif et appelle les forces politiques, associatives et citoyennes qui partagent cette inquiétude, à se rassembler, pour qu’ensemble, nous puissions avoir une réponse adaptée et efficace face à cette situation".

Xavier Garcia ( PS) est également favorable à une mobilisation citoyenne "contre une dérive pernicieuse". Son analyse est nette : "Je n’ai pas envie pour ma part - et j’espère que nous sommes nombreux - de vivre dans une société où tout le monde surveille tout le monde".

David Nakache ( association Tous Citoyens) alerte : "Le maire de Nice enfreint les règles de la CNIL et porte atteinte à la vie privée".***. Christian Estrosi prône un modèle de société où la défiance et la délation deviennent la règle".

Le sujet des contrôles croisés se prête à controverse. Ce n’est pas par hasard qu’ila été inventé en Israël où , on peut penser, n’est pas utiliser pour dénoncer les déjections canines !

Dans un contexte totalement différent, on verra à l’usage même si des doutes quant aux abus sont légitimes à défaut d’être prouvés.

En tout cas , il aura déjà servi à quelque chose : à trouver une position commune à des acteurs de la vie politique locale qui, de division en division, ont perdu pied, audience et se retrouvent affaiblis dans le débat et dans l’action.

Un premier pas pour des futures batailles communes ?

*Helmuth Karl Bernhard, comte von Moltke, né le 26 octobre 1800 à Parchim, mort le 24 avril 1891 à Berlin, est un maréchal (Generalfeldmarschall) prussien qui a servi comme chef du Grand État-Major général de l’Armée prussienne notamment pendant les guerres contre l’Autriche en 1866 et contre la France en 1870-1871.

**L’argument pour la mise en place de cette application, créée par une société israélienne, est de permettre de passer, à partir de son téléphone portable, un appel audio ou vidéo transmis en temps réel au centre de supervision urbain si vous êtes témoins d’une agression ou d’une incivilité.

*** le maire de Nice refuse cette accusation et déclare avoir obtenu le feu vert des autorités de vigilance pour cette expérimentation

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message