Les socialistes proposent "une alternative plus simple" pour le stationnement

La reforme du stationnement est destinée à alimenter les polémiques : si tout le monde est d'accord sur le principe de mettre un peu d'ordre pour fluidifier une situation où l'indiscipline est la règle et le j'en-foutisme le maître mot, pour le reste... La majorité municipale a pondue une reformette, appliquée depuis le 15 janvier, qui alterne quelques coups de bâton ( on est passé de 300 à 1000 verbalisations) et quelques caresses dans le sens du poil ( 1 heure de parking gratuit). Restent des sujets de crispation qui permettent aux uns et autres de surfer sur la réaction de gens, qui jugent en fonction de leurs convenances personnelles : quand on parle de l'intérêt particulier ou général , prophétiques furent les paroles qu'on peut lire dans un des écrits (" Souvenirs et prophéties ") du philosophe François Guichardin ou le Guichardin (en italien, Francesco Guicciardini, né le 6 mars 1483 à Florence - mort le 22 mai 1540 à Arcetri, qui fut historien, philosophe, diplomate et homme politique florentin du XVie siècle) , théoricien du "particularisme" , pour lequel devant le particulier tous les idéaux s'effacent puisque le particulier est l'art de la vie : chacun pour soi , envers et contre tous.

Dans un point-presse en présence des deux autres conseillers municipaux socialistes Christine Dorejo et Paul Cuturello, Patrick Allemand s’est fait avocat des nombreux citoyens , particulièrement les professionnels et commerçants, qui se sentent pénalisés par les nouvelles dispositions municipales dans leur quotidien et, dans certains cas, les dénoncent comme une aggravation de leur activité.

Le point principal du dis-fonctionnement est la limite de la durée du stationnement payant à 2h15 dont les exemples portés par les plaignants sortent tout droit des prophéties de Guichardin : pas de temps suffisant pour les dames pour compléter les mèches chez le coiffeur ; obligation du personnel des cabinets professionnels de quitter leur poste de travail pour changer l’emplacement de la voiture ; difficulté pour terminer sa soirée post-cinéma ou spectacle en prenant un verre ou un petit repas, etc

Le report à 4 heures de cette limite permettrai de satisfaire les commodités de chacun. Quant à la fluidité du stationnement...ça c’est une autre question !

Deux remarques semblent mieux orientées sur le plan de la logique : l’unification de la tarification à 10 centimes tous le 5 minutes au lieu de la grille en vigueur qui "flexibilise " les tarifs en fonction horaire suivant le théorie des flux ( ce qui est bien mais il faudrait mieux l’expliquer pour quelle soit comprise et encore ...) et la redéfinition de la carte de stationnement entre "résident" et "commerçant" dans les 13 secteurs de la ville.

En panne de poids politique, le leader de l’opposition jouera la carte du citoyen "bastian countrari" très en vogue dans l cité : une pétition permettra de s’exprimer à ce sujet et , en cas, de succès , de faire pression pour que les changements demandés interviennent.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message