Les soutiens niçois d’Emmanuel Macron expriment leur joie avec modération

Ils étaient pas trop nombreux, une bonne centaine, mais bien joyeux pour le succès de leur candidat. Les soutiens locaux d'Emmanuel Macron s'étaient donné rendez-vous dans un local public ( ce qui est conforme à leur statut : les marcheurs ne doivent-ils être "itinérants"). La victoire était dans l'air et l'annonce officielle a été célébrée avec un enthousiasme contenu.

Khaled ben Abderrahmane ( un des responsables départementaux) rappelait les moments de la présentation dans le salon d’un hôtel de celle qui , à l’époque, n’était encore qu’un initiative.

Richard Perrin , le délégué territoriale, faisait état du chemin parcouru, et demandait et se demandait : "où étions-nous il a 8 mois ?".

Patrick Allemand, (un pied dans ce nouveau mouvement, l’autre encore au Parti Socialiste) , qui avit appelé à voter Macron déjà au premier tour, ne cachait pas sa satisfaction : " oui, le FN a augmenté sensiblement ses voix mais il a fait dans l’échec ; Donc si quand il bat son record, il perd ...", la conclusion s’imposant par elle-même.

La candidate désignée dans la 1re circonscription Caroline Reverso montrait tout son ardeur juvénile ( elle est une avocate de 31 ans) pour la bataille qui l’opposera à un des barons de la politique locale, Eric Ciotti.

Bref, le "nouvel élan" proclamé et réclamé par le nouveau Président de la République avait déjà eu en effet contagieux sur ses disciples niçois.

L’aventure vient de commencer, si la marche doit continuer, autant de le faire avec légèreté et optimisme.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message