Les voeux de Christian Estrosi aux "amis du Maire" : "une année de marche en avant"

Après les voeux institutionnels en tant que Maire de Nice et Président de la Métropole, Christian Estrosi a répliqué à l'initiative de "son" association des Amis du Maire. "Fier d'avoir accueilli 2500 niçois " - a annoncé Pier-Paul Leonelli, président de l'association et maître de cérémonie de la soirée. Il y a peu de temps de cela, Eric Ciotti avait déclaré la présence de 1300 personnes pour ses voeux dans la même salle, bien remplie. Les murs ont donc poussé ? Cette "compétition" des chiffres pour établir qui a les troupes les plus nombreuses est un tantinet ridicule , elle fait penser à la fameuse expression de Staline qui, ayant engagé un bras de fer avec le Vatican pour des raisons de politique internationale , s'exclama : "Le Pape ... combien de divisions ?". De plus , dans ce cas, la comtabilité serait "fluide" parce que une bonne partie des élus , acteurs économiques, du monde associatif et sportif, simples citoyens ne manquent pas ( double portion de galette pour certains , prudence pour d'autres ) d'être présents aux réunions des rivaux. En tout cas , à cette occasion, ils étaient tous là et bien placés pour être vus.

Pour cette soirée, Christian Estrosi avait choisi comme " couronne" derrière son pupitre , les jeunes , à qui il a dédié les points forts de son allocution : " cette année , je veux que ce soit une grande année que Nice consacre à sa jeunesse*, encore plus que dans le passé, et il n’y aura d’autres dans l’avenir" - un passage clé qui s’est terminé avec un engagement : " Parce que c’est pour l’avenir qu’on construit".

Côte construction, 2018 ce sera la réalisation des trois projets phares : la ligne 2 du tram ( après les visites et inaugurations, on pourra finalement voyager) , la halle gourmande et le multiplex de la Gare du Sud, l’Ecoparc de la plaine du Var. Aux quelles, dans la catégorie du fun ( et business annexe) , on doit ajouter la fête de la musique sur France 2 et la course "extrême sailing", le retour de la F1 au Castellet ( mais les rétombés seront régionales) deux nouveautés qui enrichissent un menu déjà copieux.

Ce sera aussi le démarrage du grand chantier de l’hôtel de police dans l’ancien hôpital Saint-Roch et le redémarrage de celui de Pasteur II grâce aux arbitrages favorables des ministères compétents et aux financements de l’Etat.

Si on y ajoute le retour de la semaine à 4 jours, l’application du système de sécurité Reporty, et tout dernièrement, l’ autorisation de placer un policier ( non armé) à l’intérieur des écoles , l’entente avec le gouvernement est au beau fixe après des années de "guéguerre" avec ceux du quinquennat précédent ?

Alors, é ces conditions, comment ne pas être "macroncompatibles" ?

Cela a permis au Maire de Nice d’afficher son indépendance des partis ( y compris le sien ?), en se déclarant "libre" de toute contrainte pour opérer avec pragmatisme et bon sens et fuyant les radicalisations et les crispations.

Pour répondre aux critiques des orthodoxes , il a choisit , pour la joie des "nissarts" une réponse claire et simple, : "m’en bati".

En fait, plus tout à fait républicain, pas tout à fait marcheur ( "on arrive pas à m’attraper"- il s’est réjoui-) , Christian Estrosi , auquel on doit reconnaître la cohérence d’avoir récusé les positionnement idéologiques et avoir incorporé la transversalité depuis l’élection régional en décembre 2015 ( et oui, sinon comment aurai-t-il pu la gagner sans appeler à faire barrage au FN de Marion Le Pen au nom des valeurs républicains ?), a remplacé le clivage traditionnel droite/gauche par celui qui fixera les grands axes de la politique future à tous les niveaux : l’innovation au service du progrès contre le conservatisme et ses dérives sociétales .

Ce qui permet au maire de Nice , en guise de conclusion : "Je n’ai qu’une certitude : rassemblés, unis, comme jamais, faire de 2018 une grande et belle année, c’est à notre portée !".

* en 2018, la Mairie de Nice organisera les assises de la jeunesse à l’instar de las assises de la proximité en 2017

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message