Marion Le Pen vs Nofri : une nouvelle "Guerre des roses" ?

Honnêtement, cette version locale de "Guerre des roses" n'a pas grand intérêt et il ne passionne que le voyeurisme de certains au milieu de cette élection présidentielle qui ne parle décidément que des affaires.

Que le conseiller municipal de la majorité estrosiste Gaël Nofri retrouve sa mémoire et se rappelle d’avoir eu un emploi fictif au sein du FN , son parti de l’époque, ça le regarde, sauf s’il y a eu violation de loi, ce qui revient à la magistrature de statuer ( si elle est en charge de l’affaire).

Que la jeune Marion Maréchal Le Pen en fasse un problème personnel, en ressortant des rumeurs de ruelles du vieux Nice sur la paternité de sa fille, parait un argument "hors sujet" dans cette campagne où les programmes et les propositions des candidats sont passés au second plan des échanges politiques.

La politique, au sens noble du terme, est autre chose. Il nous soit permis de conseiller aux deux jeunes élus, qui ont devant eux la perspective d’une belle carrière politique, de prendre les choses du bon bout et d’élever le débat pour le rendre plus motivant pour les électeurs.

Puisque Gaël Nofri a la délégation à la circulation, il pourrait l’utiliser à bon escient et proclamer : "circulez, il n’y a rien à voir !"

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message