Nice va devenir une ville de la street-art ?

Nice ville de la street art ? C'et en tout cas à ce qu'on assiste depuis quelques temps : des ouvres d'artistes ou des panneaux de photos qui se proposent sur des murs anonymes ou parfois cachent les misères urbaines, les palissades des chantiers du tramway ou d'autres chantiers en sont le meilleur exemple. Mais les bons exemples se multiplient et génèrent attention et des nouvelles demandes... " C'est une surprise relative mais intéressante. Cette forme artistique prend pied et devient de plus en plus appréciée. D'ailleurs c'est comme un maquillage, plutôt qu'un mur anonyme et souvent vilain , ce n'est pas mieux de voir et admirer une expression artistique ?" commente Robert Roux, conseiller municipal délégué mais surtout passionné. D'ailleurs la diffusion de l'art dans les espaces publiques est déjà monnaie courante dans beaucoup de villes , disons que Nice est en train de la relancer après quelques ouvrages majeurs dans les temps passés.

Dans la foulée du parking Mozart , c’est au tour du palais de Venise de s’y prêter. Le temps de la remise en état de ses façades dans le cadre du projet de rénovation de la gare du Sud , une bâche de 150 m2 sera exposée et fera fonction de couverture des travaux en cours.

L’oeuvre , une photo d’un tableau de 1,60x2 mètres imprimée sur un support spécial qui permet à la lumière d’y pénétrer , est de l’artiste niçois François Nasica.

Elle exprime la volonté de se déplacer sans voiture, - l’artiste préconise une mobilité douce, en transports publics ( "pourquoi pas gratuits ?- s’interroge lui-même) mais surtout à pieds.

" Comme ça , il n’y aurait plus de problèmes de stationnement"- explique-t-il. Idée d’artiste...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message