Patrick Allemand ( Nice au coeur) met le cap vers la participation citoyenne

C'est autour d'un café-croissant ( histoire de marquer la différence avec les largeurs d'autres cérémonies ?) que Patrick Allemand a présenté ses voeux à la presse, quelques jours à peine la séance publique de son association Nice au coeur qui avait réunis plus de 300 personnes dans une salle à l'est de la cité.

L’ancien leader socialiste local qui a pris du recul de son parti ( " qui peut dire s’il saura se redresser et comment"- est son commentaire sur une situation qui est difficile à decifrer) , même s’il garde un lien permanent et amical avec Xavier Garcia, son successeur à la tête de la fédération départementale, voit la politique autrement et veut l’interpréter son rôle de manière différente par rapport au passé.

"Les partis traditionnels sont dépassés par l’Europe, la mondialisation qui ont donné à la politique une autre dimension"- est son analyse.

Exclu ( il n’est plus élu au Conseil Régional après 17 ans en tant que Vice-Président) ou marginalisé dans les institutions locales ( plus réélu au Conseil départemental, conseiller "très" minoritaire au conseil municipal et à la métropole), il veut animer le débat par une plateforme de participation citoyenne autour des arguments et des thèmes concrets de la vie de la cité avec une approche pragmatique.

Les nouvelles technologies rendent la communication plus virtuelle mais aussi plus facile , les retours sont encourageants et finalement les gens aiment s’intéresser plus aux arguments qui les touchent directement plutôt qu’aux grands discours idéologiques.

On verra avec le temps si cette voie aura une suite concrète ou s’elle se limitera à

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message