Quatre volleyeurs professionnels à la rencontre d’enfants hospitalisés

Yoann Jaumel, Lukas Demar, Dawid Woch et Corentin Rodolfo, joueurs au Nice Volley-ball, se sont rendus, mardi après-midi, au centre pédiatrique Lenval afin de rendre visite à des jeunes malades.

Qu’y a-t-il de plus beau que le sourire sur le visage d’un enfant ? Telle est la réaction des jeunes hospitalisés à la Fondation Lenval lorsque quatre volleyeurs niçois, Yoann Jaumel, Lukas Demar, Dawid Woch et Corentin Rodolfo, pénètrent dans leur chambre.

En plus, les joueurs de volley-ball ne viennent pas les mains vides ! Ils offrent des T-shirts dédicacés à chacun d’entre eux, puis, immortalisent l’instant en photo. Les conversations tournent bien évidemment autour du sport. Un véritable moment d’évasion.

Comme une surprise n’arrive jamais seule, à leur sortie de l’hôpital, tous les enfants seront conviés au gymnase Giamarchi-Palmeira, salle du Nice Volley-ball.

Solène FALAISE

Au-dessus des play-offs, l’incertitude plane plus que jamais. Lundi, le Conseil supérieur de la Direction Nationale d’Aide et de Contrôle de Gestion (DNACG) confirme, en appel, l’exclusion du Paris Volley de ces phases finales pour « rupture d’équité et communication d’informations inexactes ». Le club de la capitale, troisième du championnat, ne compte pas en rester là. Jeudi, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) a été saisi dans le cadre d’une demande de conciliation.

Cette affaire impactera-t-elle l’avenir du Nice Volley-ball ? En effet, si la saisine de l’équipe parisienne auprès du CNOSF est rejetée, la formation azuréenne, actuellement neuvième de Ligue A masculine, pourrait encore espérer disputer les play-offs. Pour cela, il faudra d’abord gagner le dernier match de la saison régulière sur le parquet de la lanterne rouge, Toulouse, samedi soir, et ensuite, attendre les nouvelles décisions des grandes instances. À suivre…

Crédit photo : Nice Volley-ball

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message