Quel avenir pour les studios de la Victorine ?

Eric Garandeau, Président du CNC remettait hier en main propre, le rapport sur l'avenir des Studios de la Victorine, à Christian Estrosi, en présence des membres du "Comité Victorine".

Après la reprise en main par la ville, en novembre dernier, de l’exploitation des studios de la Victorine ( qui ont une surface de 6000 m2), la Municipalité lance ses grandes manœuvres pour relancer le site au passé prestigieux.

Ce matin, "le Comité Victorine" s’est réuni au sein des Studios de la Victorine, en présence d’Eric Garandeau et des membres du comité Daniel Benoin, Raphael Benoliel, John Bernard, Véronique Cayla, Costa Gavras, Alain Kruger, Alexandre Michelin et Iris Knobloch.

"Des propositions très riches ont été avancées sur la base d’un travail approfondi sur l’histoire extraordinaire de la Victorine" déclarait Christian Estrosi, face à la presse, invitée pour l’occasion. Des choix clairs et un positionnement stratégique ont été requis.

Le but étant de faire de la Victorine :

- un lieu concentré autour de son coeur de métier (cinéma, séries, publicités)
- des studios positionnés sur le secteur de l’innovation (réalité virtuelle, jeux vidéos).
- ouvert au public (sanctuariser l’activité cinématographique)
- moteur du projet de développement du territoire
- création d’une école des compagnons de la victorine autour des métiers du cinéma
- une victorine qui rivalise à l’international, devenant numéro 1 en France

Eric Garandeau propose d’examiner la possibilité de terrains disponibles sur le territoire de la Métropole pour s’agrandir. Pour agir plus rapidement, il souhaite que l’on examine les conditions d’une alliance avec les studios Provence de Martigues, "qui sont d’une complémentarité totale, ce qui est démontré avec force d’arguments dans ce rapport".

Christian Estrosi a déclaré vouloir recevoir un business plan pour convaincre des partenaires de les accompagner financièrement.

Wait and see, comme diraient les anglais.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message