Remise officielle des cartes postales de soutien pour Paris 2024

C'est dans les locaux de Nice Matin qu'ont été remises les cartes de soutien pour les Jeux Olympiques de 2024 à Denis Masseglia, Presidént du comité national olympique et sportif français.

Enfants, sportifs de haut niveau, personnalités politiques azuréennes... tous ont signé de leur main une des milliers de cartes postales ayant pour but de soutenir l’événement. De Novak Djokovic à Eric Ciotti, en passant par la petite Manon de 9 ans... chaque signature est une motivation supplémentaire pour l’organisation de ces Olympiades.

Philippe Manassero, Président du comité départemental olympique et sportif des Alpes-Maritimes, a eu l’honneur de remettre lors de cette cérémonie du 28 août les fameuses cartes à Denis Masseglia.

Aux côtés de nombreux sportifs de haut niveau, présents pour l’occasion, le President du CNOS a exprimé son sentiment du devoir accompli. Il met notamment l’accent sur l’ampleur d’un tel événement, que représentent ces Jeux Olympiques de 2024 : "Il ne faut pas banaliser ce qui va arriver. C’est quelque chose de phénoménal, que nous attendons depuis 100 ans ! Nous n’avons pas le droit de ne pas être mobilisés, de ne pas être unis." Pour sûr, le plus grand événement sportif au monde mérite une implication de tous.
D’autant que les enjeux sont multiples, comme il le souligne : "La France entière va espérer des exploits de ses athlètes. Il s’agit de l’attente numéro 1, ce qui est normal. Mais il faut également penser aux aspects sociétaux qui ont une importance énorme pour nous."

Fier de cet accomplissement, Denis Masseglia tient à remercier le "mouvement sportif qui s’est clairement mobilisé pour obtenir ces Jeux". Pour lui, ce qu’il appelle le "premier parti de France" est l’élément clé qui manquait aux précédentes candidatures, comme celle d’Annecy pour 2018.

Plusieurs sportifs étaient d’ailleurs à la cérémonie pour réaffirmer leur soutien au comité olympique et sportif. Parmi eux, Emilie Fer (médaillée d’or de canoë-kayak aux Jeux Olympiques de 2012) ou Stéphane Diagana (champion du monde du 400m). Mais aussi des volleyeuses du RC Cannes, une escrimeuse, un crack du paransnowboard ou encore des joueurs d’handibasket. Une diversité remarquable qui témoigne une nouvelle fois d’une implication générale de l’univers sportif.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message