Robert Injey (PCF) :Les délires sécuritaires de Christian Estrosi

Après la mise en place d’un nombre impressionnant de caméras de vidéosurveillance, alors que la police municipale est déjà la plus nombreuse de France, et après la tentative de la mise en place d’une application de délation, voici l’arrivée des maîtres-chiens !

A défaut d’apporter des réponses aux attentes du quotidien des niçois et des niçoises, Christian Estrosi, une nouvelle fois, sombre dans la surenchère sécuritaire. Un dispositif qui fait déjà une belle unanimité contre lui de la part de plusieurs syndicats de policiers. Un dispositif qui va rapidement se révéler bien inutile et coûteux.

Une précipitation et une gesticulation dont Christian Estrosi est un habitué, plus préoccupé en réalité d’occuper le terrain médiatique face à Eric Ciotti que de répondre aux problèmes de la ville.

Les niçoises et les niçois qui connaissent, tout à la fois, un fort taux de pauvreté (20%), un taux de chômage supérieur à la moyenne et des difficultés pour faire face au quotidien (logement, coût de la vie….) ont besoin de tout autre chose que ces gesticulations sécuritaires.

Robert Injey, PCF 06

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message