Nice a rendu son hommage à Catherine Ségurane.

Ce week-end, dans le vieux Nice, avait lieu l'inauguration d'une grande Dame niçoise. Catherine Ségurane dite Catarina Segurana. Un travail important de mémoire auprès des générations à suivre.

En ce 19 Novembre étaient réuni une 50aine de personnes autour de la commemoration de Catherine Ségurane.
Toutes ces personnes étaient réunis pour célébrer l’histoire de Nice mais aussi cette femme extraordinaire. Son nom le désigne déjà, de sa simple racine Espagnole puisque Segura ou Seguro signifie assurance.

Personnage parmi les plus célèbres de Nice, Catherine Ségurane est présentée sous les traits d’une femme du peuple, une lavandière. Cette femme, « érouina Nissarda », est au cœur de l’identité niçoise. Le mythe prétend, qu’elle aurait, à l’occasion du siège de Nice de 1543, assommé, d’un coup de battoir, un enseigne turc, lui volant, par la même occasion, le drapeau ennemi. Cet acte de bravoure aurait permis de déstabiliser l’adversaire et de repousser l’assaut des fantassins français et des janissaires turcs unis en la circonstance contre la Maison de Savoie. Elle symbolise, dans l’imaginaire collectif, à la fois la résistance d’une ville face à l’envahisseur mais aussi la mobilisation de tout un peuple, en particulier celle des femmes dont le sort, en temps de guerre, était tout tracé.

Cette commémoration et cette lutte contre l’oublie a débuté par un rassemblement devant la stèle de Catherine Ségurane, aubade,
avec des danses de la Ciamada Nissarda à 9h45.

Puis à 10h Monseigneur Blanchi, a célébré un messe en l’église Saint Augustin par textes liturgiques et chants en nissart.

Pour finir, sur les coups de 11h Hommage a été rendu devant la stèle de Catherine Ségurane accompagnés de discours des officiels parfois en nissart pour les connaisseurs.
Pour les voyageurs c’est une très bonne façon de connaitre l’histoire tumultueuse de Nice, pour les jeunes c’est une manière de ne pas oublier ce que Nice était et ce qui font ses valeurs.

A la fin des discours, des danses du Comté de Nice en habit traditionnel, ainsi qu’un verre de l’amitié ont été offerts par la Ville.

N’oublions pas de souligner la présence de Jean-Marc Giaume, Conseiller Municipal délégué au Patrimoine Historique,à l’Archéologie, à la Langue et Culture niçoises, Conseiller Communautaire,représentant Christian Estrosi, Député, Maire de Nice et Président de Nice Côte d’Azur.
Mais aussi Eric Ciotti, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes.

Ce fut donc un très beau voyage dans le temps et un devoir de mémoire qui ne devrait jamais péricliter.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message