Sophia Antipolis se penche sur un nouveau modèle de déplacements

Sophia Antipolis ce sont près de 38 000 salariés, 5 500 étudiants et 4 500 chercheurs qui se déplacent au cœur de la 1re technopole d’Europe. Ces déplacements, au nombre de 30 000 chaque matin et chaque soir, majoritairement réalisés en voiture particulière, génèrent quotidiennement de nombreux bouchons.

Le Département des Alpes-Maritimes et la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, conscients des difficultés croissantes de circulation liées à l’augmentation du trafic, à la multiplicité des échanges et des fonctions du site d’Antibes Nord et de la technopole, ont conventionné à l’automne 2017 afin de réaliser une étude de faisabilité portant sur l’amélioration des conditions de circulation et d’échanges tous modes confondus au territoire de la CASA, et notamment à destination de la technopole de Sophia Antipolis.

L’étude a débuté en juillet par l’actualisation des données socio-économiques, urbanistiques et environnementales. Elle se poursuit actuellement par l’étude trafic qui comprend à l’automne une vaste campagne de comptages routiers avec une enquête des origines et destinations.

Les premières propositions d’aménagements seront présentées au cours du premier semestre 2019 et seront suivies par une modélisation des projets dans le modèle multimodal des déplacements des Alpes Maritimes, afin d’en analyser leurs effets.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message