Sophia-Antipolis : Un Hub scientifique et d’innovation

Tournée vers les activités scientifiques et d’innovation, avec 36 300 emplois et 2 230 établissements (tous secteurs confondus) et des activités High Tech qui représentent plus de la moitié des emplois, Sophia Antipolis est une technopole toujours plus dynamique. Au total, le chiffre d'affaire "produit" est de 5,5 mld d'euros (2016). Dans l'année qui vient de se terminer, on enregistre 791 emplois supplémentaires. Terreau fertile de starts-up , 13 opérations de levée de fonds ont obtenu 104 mln d'euros.

Les activités « cœur de cible » pèsent plus de la moitié des emplois et du chiffre d’affaires de Sophia Antipolis au travers de 516 établissements avec 20 173 emplois et 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015.

Ainsi, les technologies de l’information et la communication (TIC), les sciences de la santé-chimie, les sciences de la terre, l’énergie, l’enseignement supérieur et la recherche conserve un poids prépondérant dans l’écosystème sophipolitain.

Les services aux entreprises, complémentaires des activités « cœur de cible », sont également très présents, tant au travers des cabinets de consultants-conseils, d’avocats et experts comptables, de communication-édition qu’au travers des services de base tels que la sécurité ou le nettoyage. Au total, les services aux entreprises représentent 13% des emplois de Sophia Antipolis pour 24% du nombre d’établissements.

Un écosystème composé de grandes entreprises et de jeunes TPE innovantes

Historiquement, Sophia Antipolis s’est construit autour de l’implantation de grandes entreprises nationales et étrangères venues localiser un établissement afin de développer leurs parts de marché en Europe.

Sophia Antipolis conserve toujours une forte attractivité à l’échelle mondiale, comme en témoigne la présence significative d’entreprises à capitaux étrangers(ECE) : 188 ECE originaires de 24 pays différents sont source de près de 10 000 emplois, soit près du tiers des emplois de Sophia Antipolis.

L’arrivée, ces dernières années, de grandes signatures telles que Magneti Marelli, Bosh ou Huawei constitue aussi le signal clair d’une attractivité renouvelée de la technopole.

Ce développement exogène sophipolitain se combine, par ailleurs, aujourd’hui à un développement endogène significatif comme l’indique la présence de nombreuses TPE (62% des établissements ont moins de 5 salariés).

Sophia Antipolis demain, un « lieu de vie pour actifs »

Dès aujourd’hui, les actifs sophipolitains bénéficient d’une offre diversifiée de services à la personne. Les commerces, professionnels de santé, activités de restauration et d’immobilier, ainsi que l’offre hôtelière et d’hébergements représentent ainsi 13% des emplois pour 32% du nombre d’établissements.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message