"Totor" sera de garde au carrefour entre Cimiez et Brancolar

Le paysage urbain de la cité voit de plus en plus l'installation d'oeuvres d'art, notamment contemporaines, qui s'inscrivent une présence vivifiée. Cela peut provoquer des réactions de adhésion ou de contrariété, suivant les goûts de chacun ...et parfois les petit intérêts personnels des personnages qui , au nom des associations de quartier, s'arrogent la représentation des citoyens. On en dire pas plus parce que l'argument ne mérite pas d'aller plus loin...

En cette fin de semaine, c’est la place du Commandant Gérôme , au carrefour des quartiers de Cimiez ,qui a été destinataire de cet embellissement ( au moins dans les intentions des promoteurs,en tête desquels on trouve Robert Roux, conseiller municipal).

C’est la sculpture dénommée " Totor" de l’artiste Stéphane Bolongaro , déjà exposée sur la Promenade des Anglais pendant la belle saison, « Totor » qui a été installée pérenne.

Ce choix s’inscrit dans le jumelage entre les villes de Nice et Miami, un second « Totor » étant prochainement installé devant la mairie de Miami.

Parmi les dernières œuvres monumentales installées , les « Neuf lignes obliques » de Bernar Venet (quai des Etats-Unis), la statue du Général de Gaulle par Jean Cardot (place du Général de Gaulle), le bronze d’après le David de Michel-Ange (Promenade du Paillon), « Les trois mondes » de Noël Dolla (place Max Barel), ou encore « L’art qui tourne en rond autour de … » de Ben (place Toselli).

Réponse rapide

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message