Un nouveau président à la Fédération du BTP des Alpes-Maritimes

Fraîchement élu, le nouveau président Laure Carladous a donné les ambitions de son mandat. C’est la première femme à ce poste de président de la fédération BTP06, et elle compte bien apporter beaucoup à ce métier, qui demande de nombreuses responsabilités.

Avant de prononcer un quelconque projet à venir, le président a rappelé quelques chiffres pour situer le secteur du bâtiment dans ses activités. Une augmentation et pas des moindre est celle de l’installation des logements neufs, comprenant aussi les autorisations de chantier, qui fait un bond de 20%. Cette augmentation est à relativiser puisque ce sont les mêmes chiffres qu’en 2012. Mais malgré cette hausse, les installations stagnent à cause de la hausse des prix de vente.

Les bâtiments non-résidentiels, autrement dit des constructions industrielles, représentent eux une augmentation de 76% des mises en chantier, soit 250 000 m2 de nouveaux bâtiments. Plus de 35% de surface, ont été validé à la construction, environ 450 000 m2 de terrains répartis principalement à l’ouest de Nice. Mais il n’y a pas que la ville de Nice dans les projets de la fédération BTP06. Le département entier doit se rénover, selon le nouveau président. Pour la direction, dans le département, il y a plus de 6 800 demandeurs d’emploi dans le bâtiment.

Les embauches restent tout de même difficiles dans le secteur. La fédération a donc décidé d’accompagner eux-même les salariés de leurs entreprises, dans une formation spécialisée. Avec les nouvelles technologies, les techniques de travail évoluent. Les travailleurs doivent donc pouvoir être formés sur des machines plus récentes. De séances sur simulateurs sont également introduits, pour faciliter les formations pour les grutiers, ou les conducteurs d’engin de chantier.

Pour les travaux publics, les chiffres sont alarmants. Une baisse d’un quart des activités depuis 2008 sur tout le département. Alors la fédération décide de diversifier ses activités en prenant compte des rejets de déchets sur les chantiers. La volonté du président, est d’introduire des matériaux recyclés et recyclables dans le cahier des charges des entreprises de BTP.

L’un des combats du nouveau président est celui d’en terminer avec la concurrence déloyale, avec des entreprises qui emploie des personnes dans des conditions critiques, avec des paiements pas toujours effectués et des rythmes de travail soutenu, même la nuit. Notamment le détachement illégal, qui sera contré par des contrôles renforcés sur les chantiers. La carte “BTP”, disponible pour les salariés, permet à cette vérification.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message