Une bataille de fleurs tout en couleur à Villefranche sur mer

Hier après-midi avait lieu à Villefranche sur mer la célèbre bataille nautique de fleurs entre les pointus de la Côte d’Azur. L’occasion pour la ville de prendre des allures de science-fiction. Les partenaires et commerçants étant invités à se déguiser sur le thème de l’Espace.

Le combat naval fleuri... un rendez-vous depuis 1902.
Comme chaque année les touristes et habitants de la côte se retrouvent pour cet incontournable ballet nautique.

Une bataille de fleurs armée de mimosa, d’œillets et de buis pour le bonheur des petits comme des grands.

L’après-midi commençait vers 13 h 30 avec le départ de la parade sur les quais : groupes folkloriques, lanceurs de drapeaux et tambours défilent devant le public avant le début du combat naval.

Un public qui répond présent en masse, tapant des mains et des pieds, chauffé par le speaker, présent sur la terrasse de l’un des hôtels du port.

Il harangue la foule de « faire du bruit » « pour que les bateaux entendent ». Des pointus qui prennent enfin le départ vers 14 h.

Les pointus : la barque du sud

Les pointus historiquement parlant sont des bateaux du sud de la France. Ils sont transmis de génération en génération en héritage de culture.
Même s’ils ne sont plus utilisés pour la pêche, ils sont malgré tout devenus un formidable outil de transmission de l’âme méditerranéenne. Le combat naval fleuri est l’occasion parfaite pour montrer aux azuréens et aux touristes ces bateaux qui font partie du patrimoine.

Des bateaux qui prenaient la mer pour un premier tour de show avant le début des hostilités.

Un combat qui n’aura pas vraiment lieu, la faute à une mer capricieuse et qui n’aura pas permis aux pointus de s’éloigner trop du port.


Les pointus reviennent ensuite devant la foule pour le lancer traditionnel de l’ensemble des fleurs embarquées applaudies par la foule.

Dans le même temps, des coupes folkloriques paradent sur les quais.

L’après-midi s’est terminée vers 18 h, après un dernier concert classique de la Caravane des Arts de Monaco.

Pour décorer ces pointus pas, moins de 30 000 œillets, 600 kilos de mimosas et 80 kg de buis ont été utilisés. Le week-end précédent, le service des espaces verts a investi la citadelle pour piquer tous les motifs. Hier matin, employés de la ville, anciens marins et bateliers sont venus pour orner chaque pointu. Chaque année, plus de 7000 personnes se pressent sur les quais pour voir ce spectacle marin.

Crédits Photos : T.L Droits Réservés

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

"Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie." Confucius

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message