Une nouvelle réponse aux violences aux femmes : la future maison de famille Sainte-Catherine

La construction d'une nouvelle structure , qui va s'ajouter à celles déjà actives à Nice ,a commencé le jour emblématique de la Journée mondiale de la Femme avec la pose de la première pierre de la résidence Sainte-Catherine qui sera une maison de famille destinée à accueillir des mères avec leurs enfants. "Cette résidence Sainte-Catherine sera là pour abriter et protéger les femmes victimes de violence mais également toutes celles qui souffrent, victimes d’exclusion, d’injustice, de discrimination" - a affirmé en cette occasion Christian Estrosi.

Dans cette nouvelle Maison, qui sera gérée par le Centre Communal d’Action Sociale tout sera fait pour aider les femmes à retrouver leur autonomie, la maîtrise de leur vie, grâce à un accompagnement social et psychologique constant, grâce à des espaces de vie adaptés, grâce à des ateliers collectifs.

D’ailleurs, la référence au nom choisi , Sainte-Catherine , permet une brève citation de son opus "Dialogue" , qui bien se combine avec cette mission : « avec les armes de la douceur, de l’amour et de la paix".

Cette réalisation dont la Maison Familiale de Provence a la maîtrise d’ouvrage et dont les travaux seront achevés dans un an, prévoit 20 logements.

Sainte-Catherine sera la 16e structure d’hébergement et intègre d’autre cellules actives qui remplissent au quotidien un rôle essentiel au soutien des plus fragiles et des plus démunis*.

Outre les hébergements et les accueils, un numéro d’écoute le 3919 et un site Internet sont dédiés à ce drame de la violence.

De plus En 2011, Observatoire municipal à l’ origine , aujourd’hui métropolitain, recense ces crimes et envisage les solutions à y apporter.

- le Centre d’accueil de jour avec près de 3000 personnes accueillies chaque année.
- Le Centre d’accueil et d’urgence sociale de nuit « Abbé Pierre », de la rue Trachel qui offre des services et des prestations sans commune mesure avec l’ancien bâtiment inadapté du Vieux-Nice.
- Le Centre d’accueil et de stabilisation pour femmes (Maison du cœur) pour l’accueil et l’accompagnement des femmes isolées.
- le centre d’hébergement et de réinsertion sociale pour les femmes victimes de violence (sur la colline du Mont Gros).
- Le centre d’accueil « L’Abri Côtier » pour les femmes en précarité ou victimes de violence.

**Le montant global de cette opération s’élève à 2 645 505 €, subventionné comme suit :

Métropole Nice Côte d’Azur et la ville de Nice à hauteur de 309 222 € (154 611 € chacune),

L’Etat à hauteur de 254 316 €,

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur à hauteur de 150 734 €,

Prêt Locatif Aidé d’Insertion attribué par la Caisse des Dépôts et Consignations : 1 931 232 €.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message