Xylella Fastidiosa : vingt et un nouveaux foyers confirmés dans les Alpes-Maritimes

Dans le cadre de la vigilance renforcée des services de l’Etat, des arbustes de polygales à feuille de myrte (Polygala myrtifolia) et Euryops chrysanthemoides ont été identifiés comme porteurs de la bactérie Xylella Fastidiosa sous-espèce multiplex par le laboratoire de santé des végétaux de l’ANSES.

Les arbustes nouvellement découverts infectés ont été prélevés dans le cadre de la surveillance de la zone tampon créée suite à la découverte de premiers foyers fin 2015, début 2016.

La préfecture En application des mesures de lutte visant à éviter l’introduction et la propagation dans l’Union européenne de Xylella Fastidiosa , a pris des mesures :

- délimitation d’une zone dite « infectée » de 100 m autour des végétaux contaminés

- délimitation d’une nouvelle zone dite « tampon » de 10 km autour de cette zone infectée,

Une enquête épidémiologique visant à déterminer l’origine des végétaux contaminés et de leurs dates de plantation est également en cours.

Ces nouveaux cas portent à 50 le nombre de foyers découverts dans les Alpes Maritimes.

5543 prélèvements ont été analysés depuis le 21 juillet 2015 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur 262 genres ou espèces végétales sensibles à la bactérie Xylella fastidiosa. 116 arbustes se sont révélés être contaminés dont 85 végétaux du genre Polygala, 16 spartiers à feuilles de jonc, 7 lavandes, 1 arbre de Judée , 2 romarins d’Australie et 5 Euryops chrysanthemoides.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message