Monaco : signature de l’accord Pelagos pour la protection des mammifères marins

Ségolène Royal se rend à Monaco ce lundi 3 avril pour signer l’Accord de siège de l’Accord Pelagos relatif à la création en Méditerranée d’un Sanctuaire pour les mammifères marins.

La Ministre de l’Environnement participera également à la 8e édition du Monaco Blue initiative, avec le Prince Albert II de Monaco.

A l’occasion de ce déplacement, Ségolène Royal, annonce la première étape de la création d’une zone « basses émissions des navires en Méditerranée ». L’étude qui sera réalisée par l’INERIS avec différents partenaires scientifiques est le préalable nécessaire à l’instauration d’une telle zone en Méditerranée.

La pollution atmosphérique représente un enjeu sanitaire majeur. Les navires participent à cette pollution en émettant notamment des oxydes de soufre, des oxydes d’azote et des particules fines. La réglementation qui s’applique aux navires a permis de réduire les émissions ces dernières années, mais des progrès peuvent y être apportés. Lors de la réunion de l’Organisation Maritime Internationale de l’automne 2016, la France a soutenu la décision de passer la teneur en soufre des combustibles marins à 0,5 % en 2020 au niveau mondial contre 3,5 % aujourd’hui.

Le Sanctuaire Pelagos est un espace maritime de 87 500 km2 faisant l’objet d’un Accord entre l’Italie, Monaco et la France pour la protection des mammifères marins qui le fréquentent. Une estimation grossière recense plus de 8 500 espèces animales macroscopiques représentant entre 4 % et 18 % des espèces marines mondiales, une biodiversité remarquable, notamment en ce qui concerne le nombre de prédateurs en haut de la chaîne trophique comme les mammifères marins, étant donné que la Méditerranée ne représente que 0,82 % de la superficie et 0,32 % du volume des océans du monde.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message