Nouvelle prison : oui, mais où ?

Cette fois, c'est la bonne. Dans le cadre d'un plan national de rénovation ou construction des prisons, le dossier de la prison de Nice est classé comme prioritaire.

Cette nouvelle maison d’arrêt comportera donc 620 places dont 120 places en QPS. Sur une base de 80% de cellules individuelles, cela devrait représenter 560 cellules dont une soixantaine double. Elle devrait également inclure un quartier femmes.

De ce côté , compte tenu de la situation de l’actuelle maison d’arrêt , l’une des plus vétustes et des plus surpeuplées de France, il y a unanimité.

Les problèmes commencent quand il faut choisir : rénover le site actuel ou trouver un nouveau terrain pour y construire un nouveau site ?

Lors de sa venue à Nice, le 25 août dernier, le Garde des Sceaux avait d’ailleurs appelé les élus locaux à se mettre d’accord sur le choix d’un terrain en vue de construire un nouvel établissement, la rénovation du site actuel posant beaucoup de difficultés pour cause d’un foncier trop restreint.

A cet égard, la Ville de Nice redit sa préférence pour "une restructuration de la maison d’arrêt sur son site actuel", tout en rappelant que la responsabilité du choix est en charge du Ministère de Justice.

Le Ministre a demandé au Préfet de lui proposer des options avant le 16 décembre.

Celle plus fréquemment évoquée est le quartier des Iscles, à Saint-Laurent-du-Var.

Suivant l’application du principe " je suis d’accord mais à condition que ce ne soit pas chez moi", le maire de la commune Joseph Ségura et Christian Estrosi , oubliant sa supposée neutralité, est intervenu pour lui donner main forte.

On peut prévoir que quel qu’il soit le choix, il y aura manifestations et recours de la part des laurentins et/ou des habitants du quartier de Nice où se trouve actuellement la prison qui, eux ont déjà constitué une association.

Le choix sera de toute manière très réduit. Le terrain retenu devra faire entre dix et quinze hectares, être plat, se situer dans une zone agricole à faible densité d’habitation, et se trouver à proximité de voies de circulation le mettant à moins de trente minutes du TGI de Nice.

Sur le plan du calendrier, il ne faut cependant pas s’attendre à une mise en service de cette nouvelle maison d’arrêt avant fin 2021. L’enquête publique, le traitement administratif des éventuels recours, l’acquisition du foncier et l’obtention du permis de construire nécessiteront au moins deux ans. Les travaux pourraient donc commencer courant 2019 et s’achever début 2021 pour une mise en service opérationnelle à la fin de cette même année.

La construction de cet établissement représentera également une manne financière pour la commune qui l’accueillera et qui percevra les taxes professionnelles, la fiscalité locale et une dotation budgétaire de l’état en conséquence. Estimée à environ 80 millions d’euros, cette nouvelle maison d’arrêt générera des milliers d’heures de travail et sera donc aussi une aubaine pour le tissu économique local.

*33 nouveaux établissements pénitentiaires, soit plus de 16 000 cellules supplémentaires (32 maisons d’arrêt et 1 centre de détention) ;

Les 9 premiers projets prioritaires concernent les agglomérations suivantes : Nîmes ou Alès, Strasbourg, Toulouse-Muret (site pénitentiaire existant), Nice, Avignon ou Carpentras, et Nantes ou Saint-Nazaire ; ainsi que trois en Ile-de- France : en Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d’Oise.

28 quartiers de préparation à la sortie (QPS) (12 réhabilitations de sites pénitentiaires et 16 établissements neufs).

**Le nouveau modèle pénitentiaire décrit par le Garde des Sceaux dans son rapport étant fortement tourné vers la réinsertion des détenus afin de réduire le risque de récidive, ce nouvel établissement devra également intégrer un atelier de travail comprenant au moins une centaine de postes, des salles de cours, des infrastructures sportives et culturelles ainsi que des unités de vie familiale pour accueillir les familles des détenus.

source des informations techniques : Philippe Hiller,, Président de l’association " La Clé des Champs Non à la reconstruction de la prison de Nice sur place ".

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message