Acte XVIII : Le grand final ? Bim, Boum, Bam

Les Gilets jaunes annoncent un samedi format XXXX et lancent un "ultimatum" . A qui et pou faire quoi ? La France doit avoir peur de son "peuple" ou autoproclamé tel ?. Si on écoute les Gilets jaunes, la liberté est en marche, rien ne pourra l’arrêter. Elle nous laisser même entrevoir la lumière… jaune. A Nice, le rendez-vous est donné à la gare Thiers avant la traditionnelle promenade ( qui fait du bien à la santé) jusqu'à place Garibaldi ou les manifestants retrouveront ceux de la Marche pour le Climat.

Près de quatre mois après la crise des « gilets jaunes », qu’en reste-t-il ? Rien de nouveau dans les cérémonies saturnales (c’est agréable de se retrouver chaque samedi) auxquelles nous assistons depuis novembre.

Que reste-t-il d’une colère qui n’a jamais réussi à condenser en propositions précises ? Pour le pire, l’amertume d’un mouvement qui n’a jamais fait l’effort de passer du rejet au projet, et la désolation d’avoir basculé dans la haine.

Quant à la violence physique et verbale des gilets jaunes "activistes" et des casseurs , elle tient plus au désir de fabriquer un ennemi ( les institutions) plus qu’à l’envie de les abattre.

De quels symptômes a-t-il été l’expression ? Ou de quelles pathologies a-t-il été le symptôme ?

L’échec de la tentative de récupérateurs qui ont fait la danse du ventre en gilet jaune , le Rassemblement national, dont la cheffe n’arrive pas à applaudir ni à désavouer des agressions de gendarmes, La France Insoumise qui a vendu son âme en mettant du feu au nom du peuple contre la dictature (!!!) , les Républicains de Laurent Wauquiez , un jour en gilet jaunes et l’autre à demander qu’on interdise les manifestations ...

Tout cela montre bien que le mouvement n’a jamais réussi à se donner une colonne vertébrale et qu’il est resté une galaxie sans âme ni corps.

Le mouvement peut continuer indéfiniment mais il n’ira pas plus loin.

.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message