Démission de Monsieur Hulot : Il y a des symboles auxquels il ne faut pas toucher !

Favoriser la reprise de la chasse par la diminution de moitié du prix du permis de chasse en est un.

Alors que partout l’on parle de la diminution des oiseaux et de la petite faune sauvage, Macron ne devait pas donner satisfaction aux chasseurs et à la chasse dite « sportive ».

Nous comprenons fort bien la démission du Ministre d’Etat qui , des accords commerciaux internationaux aux centrales nucléaires, voyait s’envoler les solutions qu’il préconisait.

En ce qui nous concerne, défenseurs des droits fondamentaux des animaux, Monsieur Hulot devenait le responsable de la cruauté de ce gouvernement envers les animaux.

Il l’a compris. Il en a tiré les conséquences.

Ce n’est pas pour autant que nous voyons poindre une agriculture et un agro-élevage responsable.

Macron, perdant Nicolas Hulot, perd encore des points de satisfaction.

Christian Razeau, Collectif Animalier du 06, Association pour le Développement du Droit des Animaux ADDA

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message