Départementales 2015 : les atermoiements du FN

Le FN sera présent dans tous les cantons de Nice aux prochaines élections départementales. Certes, mais à quel prix ? Décryptage.

Depuis le divorce des élus Nice Bleu Marine d’avec leur tête de liste au Conseil municipal de Nice, et la formation du Groupe des Elus Niçois Indépendants, le Front National tentait de se restructurer ces dernières semaines au niveau départemental.

La nomination de Marie-Christine Arnautu à la tête du FN 06 tentait de marquer une nouvelle étape dans les multiples atermoiements du parti. Tant et si bien qu’à un mois des élections départementales, la section locale n’est toujours pas totalement en ordre de bataille.

Plusieurs étapes ces dernières semaines. D’abord la restructuration du FN des Alpes-Maritimes, qui provoquait le départ de Lydia Schénardi et la mise en retrait de Robert Ripoll et de son équipe.

Le vin était tiré et il fallait le boire, mais avec qui ? Bousculée par les militants, et en quête de soutiens au niveau local, la nouvelle patronne du FN cherchait à s’imposer en balayant plusieurs candidatures à l’aube des investitures au profit des Identitaires de Nissa Rebela, pourtant candidats contre le FN et le parachutage de Marie-Christine Arnautu en mars 2014.

Au moins 4 Identitaires seront candidats aux départementales 2015 pour le FN, avec la possibilité pour Christian Estrosi, servi sur un plateau, de dénoncer une alliance d’extrême droite bien loin des discours habituels de Marine Le Pen.

Dans sa lettre au Journal du Dimanche, le maire de Nice s’est ainsi empressé de fustiger le retour d’« un Front national intolérant, antisémite et raciste » et de rappeler les « faits d’armes » du groupuscule régionaliste.

Au-delà des mots virulents de Christian Estrosi et du petit emballement médiatique qui s’en est suivi, cette alliance, maintes fois avortée, reflète non pas une évolution stratégique pour le FN local, mais l’échec patent de ses cadres à mobiliser dans leurs propres rangs.

Privé de ses élus à Nice, le FN a aussi échoué à présenter des Niçois sous son étiquette habitant dans leurs leurs cantons respectifs tout en étant fidèles à une nouvelle hiérarchie locale…délocalisée.

Dans le 6e canton enfin : nul autre qu’un ancien colistier de la liste FN aux dernières municipales... de Grasse !

par Simèque

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message