Elections européennes : la carte Orban de Wauquiez

Laurent Wauquiez n’est pas réputé pour son sens de la nuance. Le parler cash, rien de tel pour séduire les foules qui, croit-il, vomissent les tièdes.

Alors, quand il parle du Premier ministre hongrois Viktor Orban, qu’une majorité de démocrates européens souhaite mettre au ban de l’UE, il ne lui mégote pas son soutien.

Orban, « élu démocratiquement, a toute sa place au Parti populaire européen », le PPE qui regroupe les partis de droite, dont LR, au Parlement de Strasbourg.

Mais à quoi joue Wauquiez exactement ? Il partage vraiment les agissements d’Orban qui piétine en Hongrie les valeurs européennes - indépendance de la justice, ouverture, liberté de la presse et de l’enseignement, droits de l’homme et autres petites choses…

Son véritable objectif est ailleurs, et double. Premièrement, affirmer une fois de plus sa différence par rapport à la « droite molle » qu’incarnent, à ses yeux, les Pécresse, Juppé, Bertrand, Estrosi et autres…

Deuxièmement, et surtout, ne pas laisser ce terrain du souverainisme sourcilleux, consistant à « résister » à Bruxelles, à Marine Le Pen.

A neuf mois des élections européennes, Wauquiez a fait ses choix.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message