Emmanuel Macron a réussi son pari !

C’était le 12 juillet 2016, à la Mutualité, Emmanuel Macron présentait son projet politique avec ces paroles : « Nous commençons à écrire une nouvelle histoire »... Avant-hier, le 18 juin 2017, avec une majorité forte et au profil totalement nouveau, Emmanuel Macron, entre-temps devenu président de la République, parachève son projet de remplacement du « système » politique par un autre.

Ces résultats ont été largement commentés par les milieux politiques européens, pour lesquels la situation en France est historique.

Et il y en a qui font la bouche fine parce que les résultats sont inférieurs à ceux qui avaient été prévus après le 1er tour des législatives.

N’en déplaise aux mass-medias pour lesquels si les résultats ne sont pas conformes aux prévisions, la faute est aux résultats et non pas aux prévisions, le président de la République va avoir les mains libres pour gouverner.

Ce que les mass medias n’avaient pas prévu, il y quelques mois, voir quelques semaines de ce-là !

Avec l’élection de 350 députés selon les résultats définitifs, l’alliance La République en marche Modem dépasse largement la majorité absolue (289 sièges) à l’Assemblée nationale.

La droite (LR, UDI) obtiendrait 130 sièges (dont 17 pour l’UDI). 7 élus sont divers droite.

Le Parti socialiste et ses alliés radicaux totalisent 33 sièges (dont 30 pour le PS). 12 élus sont divers gauche, un élu appartient à EELV. Au total 46 élus.

La France Insoumise et le PCF, 27 sièges (17 pour La France insoumise, 10 pour le PCF).

Le Front national disposerait de 8 sièges.

Autres : 8 sièges, dont 3 nationalistes corses.

La vrai révolution vient de chez les femmes. Elles seront cette année 225 à siéger à l’assemblée nationale contre seulement 107 en 2007 et seulement 76 en 2002.

Leur percée peut s’expliquer en partie par le renouvellement de plus du 1/3 du palais Bourbon. Nombre de ténors, n’ayant pas souhaité se représenter face à la loi sur le non cumul des mandats. De plus un signe fort leur est offert puisque le président souhaite que ce soit une femme qui siège au perchoir de l’assemblée.

Crédits Photos : France Info et Europe 1

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message